Clovis Cornillac : pour quel rôle avait-il obtenu un César ?

Clovis Cornillac : pour quel rôle avait-il obtenu un César ?

Telestar Le 2020-08-09  Source

Ce dimanche 9 août 2020 au soir, France 2 diffuse la comédie romantique L'amour c'est mieux à deux, dans laquelle Virginie Efira donne la réplique à Manu Payet et à Clovis Cornillac. L'occasion de revenir sur la carrière de ce dernier, qui a commencé en 1982. Il n'avait alors que 13 ans quand il a joué, au côté de sa mère, l'actrice Myriam Boyer, dans un feuilleton télévisé intitulé L'enfance de Pierrot.

Le comédien sait pertinemment que le septième art est sa vocation professionnelle. Il quitte le domicile familial et se met à prendre des cours de théâtre et de chant. Il enchaîne les castings et décroche, en 1985 un rôle dans le film Hors-la-loi. Le producteur de cinéma Dominique Besnehard le repère et c'est le début d'une longue filmographie. Il faut dire que Clovis Cornillac était prédestiné pour réussir dans le septième art. Son père est le metteur en scène Roger Cornillac. Il est le demi-frère du metteur en scène Arny Berry et est le frère d'Elisa Cornillac, administratrice de théâtre. En 1993, il joue la série télévisée Alice Nevers, le juge est une femme et deux ans plus tard il obtient un rôle dans Cordier, juge et flic. En 2000, il est nommé aux César dans la catégorie du Meilleur jeune espoir masculin pour avoir joué dans Karnaval, avec Sylvie Testud. Une nomination que la fameuse cérémonie réitère l'année d'après pour son rôle dans le film à la petite semaine, avec Gérard Lanvin.

Un comédien maintes fois récompensé

Cependant, ce n'est qu'en 2005 que Clovis Cornillac obtient une récompense lors de la 30ème édition des César, grâce à son rôle dans Mensonges et trahisons et plus si affinités... Dans ce film réalisé par Laurent Tirard, il joue le rôle de Kevin, aux côtés d'Edith Le Merdy, Edouard Baer ou encore Alice Taglioni. L'acteur a également reçu un Prix Jean Gabin (qui est décerné par le prix Patrick Dewaere & Romy Schneider) en 2005, un Prix Rémy Julienne lors de la 17ème édition (...)

Nous vous recommandons