Coup dur pour Felipe d'Espagne : son père Juan Carlos, soupçonné de corruption, quitte le pays

Coup dur pour Felipe d'Espagne : son père Juan Carlos, soupçonné de corruption, quitte le pays

Closermag Le 2020-08-03  Source

Face aux soupçons de corruption qui pèsent actuellement sur lui, l'ancien roi d'Espagne Juan Carlos a pris la décision de quitter le pays indique l'AFP. Il a annoncé son choix dans une lettre adressée son fils, le souverain Felipe VI, citée par la Maison Royale. "Guidé présent par la conviction de rendre le meilleur service aux Espagnols, leurs institutions, et toi en tant que Roi, je t'informe de ma décision réfléchie de m'exiler, en cette période, en dehors de l'Espagne" a-t-il écrit pour justifier sa décision.

Après avoir reçu cette lettre, le roi Felipe VI a accepté le choix de son père et l'a même remercié pour sa décision. Pour mémoire, Juan Carlos Ier a régné durant pas moins de 40 ans en Espagne. Il avait accédé au trône ibérique après la mort du dictateur Francisco Franco en 1975. Il avait finalement dû abdiquer en faveur de son fils, sur fond de scandales, en juin 2014. Au cours de son règne, Juan Carlos 1er s'est notamment distingué en favorisant la transition de la dictature la démocratie en 1977, puis en stoppant un putsch militaire 4 ans plus tard.

Juan Carlos dans le viseur de la justice suisse et de la justice espagnole

La décision prise par Juan Carlos de quitter l'Espagne intervient alors que la justice suisse et la justice espagnole enquêtent toutes les deux sur les liens entre l'ancien souverain espagnol et le royaume d'Arabie Saoudite. Les investigations, qui suivent actuellement leurs cours, portent notamment sur une centaine de millions de dollars qui auraient été secrètement versés sur un compte en Suisse Juan Carlos Ier par l'Arabie Saoudite.

Pour rappel, la presse espagnole avait révélé en 2018 que l'ancien roi d'Espagne aurait touché une rétro-commission lors de l'attribution d'un contrat pour un train grande vitesse (AVE) entre La Mecque et Médine des entreprises espagnoles en 2011. Une affaire plutôt embarrassante pour l'ensemble de la royauté espagnole.

Inscrivez-vous la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons