Cristiano Ronaldo : accusé de viol, la police réclame un échantillon de son ADN pour les besoins de l'enquête

Cristiano Ronaldo : accusé de viol, la police réclame un échantillon de son ADN pour les besoins de l'enquête

Closermag Le 2019-01-11  Source

Il compte coopérer à 100%. Accusé de viol par Kathryn Mayorga pour des faits qui remontent à 2009, Cristiano Ronaldo s'est vu réclamer de la part de la police de Las Vegas un échantillon de son ADN pour les besoins de l'enquête. Et comme le rapporte TMZ, le footballeur compte bien prouver son innocence par n'importe quel moyen. Son avocat a annoncé au site américain que Cristiano Ronaldo compte coopérer avec les autorités et maintient toujours "que ce qu'il s'est passé à Las Vegas en 2009 était de nature consensuelle".

Peter S. Christiansen, l'avocat du footballeur, ajoute également que cette demande d'un échantillon d'ADN est une "demande très standard dans le cadre d'une enquête". C'est en avril 2017 que Der Spiegel révélait que Cristiano Ronaldo, quintuple Ballon d'Or, avait conclu un accord, sept ans plus tôt avec une femme qui l'accusait de viol. Il aurait alors acheté son silence et la destruction de documents contre près de 400 000 euros. Mais le 28 septembre dernier, Kathryn Mayorga, victime présumée du footballeur, avait décidé de briser le silence.

L'américaine de 34 ans avait raconté dans l'hebdomadaire allemand les faits qui se seraient déroulés dans la nuit du 12 au 13 juin 2009, dans une suite d'un hôtel de Las Vegas. Des faits dont s'était ensuite défendu Cristiano Ronaldo sur Twitter, qui avait démentis ces accusations, ajoutant que "le viol est un crime abominable qui va à l'encontre de tout ce qu'[il est] et en quoi [il croit]". "Ma conscience tranquille va, par conséquent, me permettre d'attendre les résultats d'une quelconque investigation", avait-il conclu.

Nous vous recommandons