Cristiano Ronaldo accusé de viol: son ADN retrouvé sur les preuves

Visé par une plainte pour viol en septembre 2018, Cristiano Ronaldo apprenait finalement qu'il ne serait pas poursuivi en juillet dernier. Mais de récents résultats ADN pourraient bien changer la donne.

Cristiano Ronaldo va-t-il avoir affaire la justice dans les prochains mois' Le footballeur de 34 ans était visé par une plainte pour viol déposée par Kathryn Mayorga en septembre 2018. L'Américaine accusait le sportif, qui a toujours nié les faits, de l'avoir violée dans une chambre de l'hôtel Palms Place de Las Vegas en 2009. Une plainte la suite de laquelle il n'était finalement pas poursuivi, faute de preuves. Mais Cristiano Ronaldo pourrait bien être rattrapé par cette histoire plus vite que prévu.

Une preuve accablante

Dans des mails divulgués par The Sun, on apprend que le papa d'Alana, Eva Maria, Mateo et Cristiano Junior avait confié ses avocats que son accusatrice lui avait dit «non» et «stop». Mais ce n'est pas tout. Toujours dans des messages que The Sun a pu consulter, la police affirme au procureur en charge de l'enquête que l'ADN prélevé sur les preuves apportées au dossier correspond bien celui de la star du ballon rond.

Reste savoir si ces derniers éléments ouvriront un nouveau chapitre de l'affaire. En janvier 2010, moins d'un an après les faits dont elle avait fait part aux autorités, Kathryn Mayorga signait un accord de confidentialité en échange d'un chèque de 338 000 euros. Un silence auquel elle s'était tenue jusqu' ce que le mouvement Me Too, créé après les nombreuses accusations l'encontre du Mogul du cinéma américain Harvey Weinstein, ne voit le jour. Cristiano Ronaldo n'a pour l'heure pas réagi.

Nous vous recommandons