Demain nous appartient : Véronique Genest pousse encore un coup de gueule contre TF1

Entre TF1 et l'interprète de Julie Lescaut, il y a de l'eau dans le gaz. La raison ? En 2017, la chaîne lançait Demain nous appartient, son feuilleton télévisé quotidien. Or il se trouve que Véronique Genest devait faire partie du casting. "On m'a proposé Demain nous appartient", explique-t-elle Philippe Vandel au micro d'Europe 1, "j'avais dit 'Non' car je ne voulais pas faire une quotidienne". Finalement, l'actrice rencontre le producteur de la série "qui insiste très lourdement" et finit par se laisser convaincre. Malheureusement, peu de temps après que Véronique Genest accepte son contrat, le dit producteur se faire virer. "On a continué m'entretenir dans l'illusion de ce rôle, qui avait reculé dans le temps", raconte la comédienne. Persuadée d'avoir un accord avec les producteurs, Véronique Genest abandonne même une pièce de théâtre, jusqu'au jour où, via Internet, elle apprend qu'elle n'aura pas le rôle. "Les journalistes m'appelaient : il y avait plein d'annonces avec ma photo disant 'Figuration pour jouer Véronique Genest'.

En colère, l'actrice précise cependant qu'elle n'aurait certainement pas accepté le rôle de toute façon. En effet, les producteurs de Demain nous appartient avaient pour projet de faire jouer Véronique Genest la mère d'Ingrid Chauvin. "Je ne suis pas assez âgée quand même ! Du coup, je me suis énervée. C'est mon côté impulsif. Je gueule et après, ça passe", avouait-elle au Parisien en juin 2019.

"Ils m'ont fait perdre 9 mois de ma vie. Je le réitère (...) Il faut arrêter de culpabiliser les autres de dire les choses"

Dans Culture Média, @veroniquegenest revient sur son arrivée avortée dans le casting de la série "Demain nous appartient" et tacle TF1. #Europe1 pic.twitter.com/xpeZ19BJHJ

"" Europe 1 (@Europe1) September 16, 2020

"Ils m'ont fait perdre neuf mois de ma vie"

Quoiqu'il en soit, l'actrice n'apprécie pas la réaction de TF1 quant son coup de gueule. "A chaque fois que les

(...)

Nous vous recommandons