Des professeurs d'Histoire se moquent de Stéphane Bern sur Twitter et dénoncent les erreurs de Secrets d'Histoire

Des professeurs d'Histoire se moquent de Stéphane Bern sur Twitter et dénoncent les erreurs de Secrets d'Histoire

Telestar Le 2019-03-26  Source

Depuis plus de dix ans, l'émission culturelle emblématique de France 2 Secrets d'Histoire présentée par Stéphane Bern continue de séduire les téléspectateurs. Si pour l'animateur il est important de partager sa passion pour l'Histoire la télévision, une partie du public se montre assez critique envers l'émission. Un groupe de professeur d'Histoire prend un malin plaisir se moquer du programme sur Twitter comme le rapporte le site 20 Minutes.

En 2016, un premier groupe avait créé les "Bingo Bern", des grilles de bingo qui notent avec humour les nombreuses approximations véhiculées dans l'émission. "Au départ, c'est un truc de deux camarades, profs d'histoire, dans leur coin", a expliqué Thibault Le Hégarat, un des fondateurs de ce compte Twitter très grinçant. Ils sont désormais quatre préparer les grilles, qui connaissent déj un petit succès sur Twitter.

Le nouveau #BingoBern pour le #SecretsDhistoire Spéciale Egypte de ce soir! Par @thibault_lh @KeriKeriKeriii @profenthese et moi même. pic.twitter.com/7BU8rAp0gT

"" Romain Vincent (@RomainHG) March 23, 2019

"On critique l'émission sur le fond"

Dès qu'un nouveau numéro de Secrets d'histoire est diffusé, le groupe de professeurs remplit des cases avec les grands classiques du programme, les clichés, les nombreux anachronismes ainsi que des cases spécifiques au thème de chaque émission. Un exercice qui semble particulièrement amuser Thibault Le Hégarat : "On se moque de l'attrait qu'a Stéphane Bern pour les sujets clinquants, les polémiques, les mystères, et certaines habitudes qui nous amusent. Mais au-del de ça, on critique l'émission sur le fond."

Thibault Le Hégarat assure que "l'émission ne prend pas du tout en compte l'état de la recherche la plus récente." "C'est de la paresse. Et quand les plus grands spécialistes sont invités, on ne leur laisse presque pas la parole, a-t-il regretté dans 20 Minutes. Le commentaire en voix off dit parfois le contraire de (...)

Nous vous recommandons