Des textos glaçants de Johnny Depp contre son ex-Amber Heard dévoilés : "Je vais brûler son corps"

En plein procès pour diffamation contre le journal The Sun qui l'avait décrit comme un "wife-beater"(comprendre "batteur de femmes"), Johnny Depp voit sa défense affaiblie par l'exhumation par le Times d'anciens sms envoyés un ami. Dans ces messages, écrits en 2013, priori sur le ton de la plaisanterie (de mauvais goût), l'acteur écrit : "Brûlons Amber !", "Noyons-la avant de la brûler !!! Je vais ensuite tuer son cadavre brûlé pour m'assurer qu'elle est bien morte". Quand on veut laver son image d'homme violent, ça fait plutôt mauvais genre...

Ces messages d'un goût plus que douteux ont été envoyés il y a 7 ans par Johnny Depp son ami l'acteur Paul Bethany. A ce moment l, il était encore marié avec Amber Heard, mais il y avait visiblement déj de l'eau dans le gaz. Ce mercredi 26 février, ils ont servi étayer les propos des avocats du Sun lors d'une audience préliminaire la Haute Cour de Londres. La star de Pirates des Caraïbes avait en effet décidé d'attaquer en diffamation le tabloïd anglais après qu'un journaliste ait publié en 2018 un article dans lequel il présentait comme un fait avéré que Johnny Depp avait frappé Amber Heard. L'acteur lui, a une nouvelle fois catégoriquement nié avoir été violent avec sa petite amie de l'époque.

Johnny Depp et ses problèmes d'alcool

Mais d'autres messages tiennent prouver que la star était sous l'influence d'alcool et de drogues. "Je vais arrêter correctement l'alcool, chéri... J'ai bu toute la nuit avant de retrouver Amber pour aller Los Angeles", aurait ainsi rédigé l'acteur fétiche de Tim Burton, avant d'ajouter : "Je suis trop bousillé dans la tête pour pulvériser ma rage sur celle que j'aime (...) Mais les pilules me vont bien". Ou encore : "Pas de nourriture pendant des jours... De la poudre... Une demi-bouteille de whisky, mille vodka-Red Bull, des pilules, deux bouteilles de champagne..." De quoi appuyer les affirmations d'Amber Heard qui se plaignait d'un mari incontrôlable et sous l'emprise de l'alcool.

Accusé par son ex-femme depuis 2016 de violences conjugales, Johnny Depp avait assuré être la victime des coups de la comédienne, avant que les deux anciens amants réussissent conclure un accord. Mais la bataille judiciaire a repris de plus bel après qu'Amber Heard a publié une tribune, contrairement aux modalités sur lesquelles ils s'étaient accordées. L'actrice devrait se rendre prochainement Londres pour donner sa version des faits. Le procès pour diffamation est prévu pour durer dix jours partir du 23 mars.

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons