Didier Raoult dénoncé : pourquoi le médecin risque des poursuites judiciaires

Et si Didier Raoult était prochainement convoqué devant la justice pour répondre de ses actes ? C'est en tout cas ce que révèle Le Canard enchaîné, mercredi 3 juin 2020. Selon ses informations, le professeur aurait été signalé par l'un de ses confrères. Ce dernier aurait assuré que Didier Raoult aurait prescrit de la chloroquine pour l'un de ses essais thérapeutiques sans avoir demandé l'accord de ses patients. Le signalement remonte au début du mois d'avril dernier et aurait été fait au Parquet de Marseille. Le confrère de l'infectiologue pointe du doigt les conditions dans lesquelles les premiers essais cliniques de Didier Raoult contre le Covid-19 ont été menés.

A la suite de ce signalement, l'Agence national du médicament, qui a mené sa propre enquête, a saisi l'Ordre des médecins. Le directeur général de l'Agence, Dominique Martin, assure que "les modalités d'information des patients et de traçabilité de la motivation de la prescription ne sont pas conformes aux exigences légales". De son côté, le principal mis en cause rejette en bloc ces accusations. Il a assuré avoir "toujours respecté l'ensemble de la légalité". Mais selon la loi, les essais exigent qu'ils se fassent "le consentement libre et éclairé de l'intéressé". Seulement, les équipes du professeur ont présenté leur étude publiée le 27 mars comme une simple "recherche observationnelle". Ce terme indique qu'il n'y a pas nécessairement eu d'accord formel de la part des patients.

Didier Raoult suspendu la décision de la procureure de Marseille

Désormais, c'est la procureure de Marseille, Dominique Laurens de trancher. Elle sait que sa décision peut déj être considérée comme exceptionnelle que ce soit positif ou négatif pour le professeur Raoult. Ce dernier pourra, dans tous les cas, compter sur ses nombreux soutiens.

Inscrivez-vous la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons