Didier Raoult : Roselyne Bachelot dénonce une "querelle de chiffonniers"

Tandis que la pandémie de coronavirus continue de prendre de l'ampleur, Didier Raoult affirme avoir trouvé le remède : la chloroquine, qu'il a testée sur un panel de 24 personnes. Mais depuis son apparition sur le devant de la scène, la méfiance se révèle tenace. Si Laura Tenoudji et Christian Estrosi - atteints du Covid-19 - ont choisi de faire confiance cet infectiologue, les hautes sphères du pouvoir peinent tendre la main au professeur, faisant ainsi de lui "un personnage controversé." Des tensions palpables qui ne plaisent pas Roselyne Bachelot, invitée sur le plateau de C Vous ce lundi 30 mars.

Pour l'ex-ministre de la Santé, qui fait mention d'une nouvelle étude de Didier Raoult, non-relue ni publiée dans une revue scientifique, le professeur ne pense pas assez ses pairs. "C'est un peu le problème de Didier Raoult, il refuse de donner les données bruts ses pairs. Il donne ses résultats", amorce-t-elle. À ses yeux, bien qu'elle reconnaisse son expertise et ses talents, Didier Raoult est "le meilleur ennemi de lui-même (...) et de sa démarche scientifique." Roselyne Bachelot, fidèle son franc-parler, s'emporte ensuite légèrement. "Moi, il me navre ce débat, derrière, il y a des souffrances", dit-elle. Et d'ajouter, visiblement désemparée : "Il y a des gens qui voient mourir leurs proches et qui voient ce débat qui a l'air un peu d'une querelle de chiffonniers. J'ai envie de cogner, quoi."

Didier Raout menacé de mort

En première position face au coronavirus, tout comme le personnel hospitalier, les éboueurs et les caissiers et caissières, entre autres, Didier Raoult semble plus que jamais seul contre tous. Car, si Roselyne Bachelot le met gentiment en garde, d'autres personnalités politiques l'image de Daniel Cohn-Bendit se montrent plus catégoriques. Et ce n'est malheureusement pas tout, puisque Didier Raoult a même fait l'objet de menaces de mort en raison de sa prise de position face au coronavirus.

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons