Discours d'Elizabeth II: pourquoi la reine devait-elle absolument s'exprimer?

Discours d'Elizabeth II: pourquoi la reine devait-elle absolument s'exprimer?

Voici Le 2020-04-06  Source

Alors que près de 5000 personnes sont actuellement décédées du Covid-19 au Royaume-Uni, la reine Elizabeth II a prononcé la cinquième allocution télévisée de son règne. D'après les informations du Guardian, il semblait urgent de rappeler l'importance du confinement alors que la douceur du climat pousse la nonchalance...

Ce dimanche 5 avril 2020, la reine Elizabeth II a prononcé sa cinquième allocution télévisée. Un moment particulièrement rare en soixante-huit ans de règne, réservé aux périodes de crise ou aux moments exceptionnels. La dernière en date remontait au 5 juin 2012 afin de célébrer ses soixante années de règne. Isolée dans son château de Windsor, la souveraine a rappelé quel point il était important que les britanniques restent unis dans un «moment particulièrement difficile» : «Ensemble, nous faisons face la maladie et je tiens vous dire que si nous restons unis, si nous faisons preuve de résilience, nous surmonterons la difficulté (...) Dans les années venir,j'espère que chacun pourra être fier de la façon dont nous avons relevé ce défi, et ceux qui viendront après nous pourront dire que cette génération de Britanniques a été aussi forte que les autres» Préparé depuis quelques semaines déj, la reine a choisi un moment particulier afin de délivrer son discours : le retour des beaux jours.

«Maximiser l'impact du discours»

Comme l'écrit la journaliste du Guardian Caroline Davies :«Il y a eu des spéculations sur le fait que la Reine pourrait s'exprimer le dimanche de Pâques. Mais le palais de Buckingham et Downing Street ont finalement convenu que le dimanche soir était le meilleur moment pour maximiser l'impact de son discours.» Pour quelles raisons ? «Le gouvernement espère qu'une intervention de la Reine, planifiée en étroite consultation avec Downing Street, contribuera renforcer l'engagement public en faveur des directives d'auto-isolement, dans un contexte où l'on craint que les températures estivales n'en poussent certains dehors.» À Londres, les habitants occupent encore massivement les parcs, en dépit d'une autorisation de sortie limitée par jour et par personne. Il semblerait donc que les autorités britanniques souhaitaient éviter un relâchement généralisé

Nous vous recommandons