Edouard Philippe : cette journée chaotique où il a presque séché sa fête d'anniversaire

La vie d'un Premier ministre est remplie de stress et de sacrifice. En trois à Matignon, Edouard Philippe en a fait les frais. Parmi les journées les plus compliquées qu'il a dû gérer, on peut sans aucun doute citer celle du samedi 1er décembre 2018. Alors que la crise des Gilets jaunes fait rage, il est seul au front puisqu'Emmanuel Macron est en Argentine où il participe à un G20 sous tension. Et de la tension, Edouard Philippe doit aussi en gérer en France. Pour le deuxième acte des Gilets jaunes, pas question, pour les forces de l'ordre, de se laisser dépasser. Seulement, dès 9 heures du matin, des premiers heurts éclatent. De son côté, le Premier ministre doit normalement se rendre au Pavillon Baltard à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), pour la nomination de Stanislas Guerini à la tête du parti, LREM. Mais la situation ne lui permet pas d'y aller. Et ce n'est pas le seul événement que le bras droit d'Emmanuel Macron va louper lors de cette journée complètement folle.

En effet, comme le rapporte Le Parisien, alors qu'Edouard Philippe venait d'avoir 48 ans, le 28 novembre, sa famille et ses amis s'étaient réunis ce fameux samedi 1er décembre, pour lui organiser une petite fête. Seulement, la situation est de plus en plus tendue à Paris où de nombreuses voitures sont en feu et des manifestants pas du tout encore géré par les forces de l'ordre. Le Premier ministre ne peut pas quitter son poste et doit rester en alerte en multipliant les visioconférences avec les préfets de zone, dans la cellule de crise des sous-sols de Beauvau. Ainsi, alors que sa fête d'anniversaire, organisée chez lui, bat son plein, il n'aura le temps d'y passer qu'une petite tête.

Edouard Philippe a sans doute pris la bonne décision

Autant dire qu'il a sans doute opté pour la bonne solution puisque les Français n'auraient pas du tout apprécié de le savoir en train de faire la fête alors que la capitale était sans contrôle. L'exécutif n'avait pas besoin d'un nouveau scandale.

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons