Elisa Pikarski tuée par des chiens : pourquoi Curtis ne peut pas l'avoir tuée

Deux mois après les faits, le comportement de Curtis pose encore et toujours question. L'American Staff était auprès de sa maîtresse Elisa Pilarski lorsque celle-ci a été tuée par des morsures de chiens dans une forêt de l'Aisne, le 16 novembre 2019. Un drame d'autant plus douloureux pour Christophe Ellul, le compagnon de la jeune femme, que cette dernière était enceinte d'un petit Enzo.

Le soir même, Curtis s'en est pris son maître, le mordant la jambe. Il a récidivé quelques jours plus tard avec une bénévole qui devait l'emmener chez le vétérinaire : "Il m'a sauté dessus au niveau de la poitrine. Je le repousse, et c'est ce moment-l qu'il m'attaque au niveau de la jambe et ne veut pas me lâcher. (...) La seule chose dont je me souvienne, c'est d'avoir hurlé et de m'être dit qu'il allait me tuer. La douleur était vraiment intense", s'est-elle souvenue dans les colonnes du Parisien. Je ne sais pas combien de temps ça a duré.

Plusieurs chiens auraient tué Elisa Pilarski

Dans le cadre de l'enquête, des prélèvements ont été effectués sur 67 chiens, afin de déterminer qui est responsable de la mort d'Elisa Pilarski. Serait-ce Curtis ? Une meute de canidés de type Poitevin qui participaient une chasse courre qui se tenait dans la forêt au moment où la jeune femme s'y promenait ? Ou bien ce Malinois qui errait sans laisse, qu'Elisa Pilarski a signalé sur les réseaux sociaux ? Une chose est sûre : le fidèle compagnon de la victime ne peut pas être le seul responsable de sa mort, pour l'avocat de Christophe Ellul. "Je rappelle que les conclusions du médecin légiste parlent de morsures de plusieurs chiens et ça, je vais continuer le dire. Il ne faut pas qu'on l'oublie", prévient-il dans les colonnes de L'Union ce mardi 28 janvier.

Pour le maître de l'American Staff, Curtis est "est innocent, 100%". "Il n'aurait jamais touché Elisa, c'est impossible", a affirmé le compagnon de la victime l'antenne de BFMTV lundi 27 janvier. "Curtis c'est le seul témoin de ce qui s'est passé, c'est mon chien, c'était notre chien, le bébé Elisa. Je ferai tout ce que je peux pour savoir la vérité et je ne lâcherai pas", continue Christophe Ellul.

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons