Elise Lucet: «Je n'aime pas qu'on me présente comme le chevalier blanc du journalisme»

Elise Lucet: «Je n'aime pas qu'on me présente comme le chevalier blanc du journalisme»

Tvmag Le 2020-01-23  Source

INTERVIEW - La journaliste présente, jeudi 23 janvier à 21h05, une soirée spéciale pour fêter les 30 ans d'«Envoyé spécial» sur France 2.

«La vraie star d'Envoyé spécial, c'est le reportage»
«J'ai pris les commandes de ce magazine il y a un peu plus de trois ans. Cet héritage formidable est celui de Paul Nahon, Bernard Benyamin, Françoise Joly, Guilaine Chenu, et surtout de tous les reporters qui se sont succédé. La vraie star d'"Envoyé spécial", c'est le reportage. En trente ans, il y en a eu 3.500! Cet héritage, on a envie à la fois de s'en montrer dignes et de montrer à quel point ce magazine a été novateur.»

«Kylian Mbappé, Greta Thunberg et Bilal Hassani me bluffent»
«Pour cette soirée, on a décidé de ne pas regarder dans le rétroviseur, mais plutôt vers l'avenir. C'est ce qu'a toujours fait "Envoyé spécial On propose donc trois portraits de jeunes qui nous rendent admiratifs, nous bousculent et nous donnent confiance en l'avenir: le footballeur Kylian Mbappé, la militante Greta Thunberg et le chanteur Bilal Hassani. Ces jeunes me bluffent parce qu'ils osent et parce qu'ils ont un talent fou!»

«Il ne faut pas être prétentieux»
«Dans "Envoyé spécial" et vous, à 23h15, nous allons diffuser des extraits de reportages d'il y a dix-quinze ans, puis nous allons retrouver ces témoins et voir comment leur vie a changé. Elle n'a pas forcément changé grâce à "Envoyé spécial", il ne faut pas être prétentieux... mais je pense que cette partie va être très émouvante, car "Envoyé spécial" n'aurait jamais existé sans ces témoins qui ont accepté de se confier. C'est un moyen de leur rendre hommage, de leur dire merci et surtout de savoir ce qu'ils sont devenus.»

» LIRE AUSSI - Elise Lucet révèle le montant de son salaire

Nous vous recommandons