Elise Lucet très émue : son témoignage fort après l'attaque l'arme blanche survenue Paris

Elise Lucet très émue : son témoignage fort après l'attaque l'arme blanche survenue Paris

Closermag Le 2020-09-25  Source

C'est le coeur lourd qu'Elise Lucet est venue sur le plateau de France 2. Tandis que se profile le procès des attentats de Charlie Hebdo la cour d'assises de Paris, un individu s'est attaqué plusieurs personnes devant les anciens locaux du journal satirique vendredi 25 septembre, rue Nicolas-Appert, dans le XIème arrondissement de Paris. Une attaque l'arme blanche qui a fait quatre blessés, dont deux qui ont été transférés l'hôpital de la Salpêtrière et l'Hôpital européen Georges Pompidou.

Invitée sur le plateau du JT de 13H sur France 2, Elise Lucet a également confirmé que parmi les blessés se trouvent deux journalistes, un homme et une femme, qui travaillent pour Premières lignes, la société de production qui l'on doit notamment Cash Investigation. C'est bouleversée que la journaliste a précisé que ses collaborateurs ont rapporté avoir vu un homme dans la rue courir avec "une lame de boucher ou une machette courir, après un de nos collaborateurs qui était déj blessé et même ensanglanté", précise Elise Lucet, qui souligne "la détermination de l'assaillant".

"Un traumatisme" cinq ans après Charlie Hebdo

Elle-même très émue de rapporter de tels faits, et que ceux-ci touchent d'aussi près ses collègues, Elise Lucet a fait part du choc de ses équipes. "Nous avons vécu, moi je n'étais pas présente, mais la plupart des collaborateurs de Premières Lignes ont déj vécu l'attaque des frères Kouachi contre Charlie Hebdo il y a cinq ans", explique ainsi la journaliste, qui précise que cet attentat a été "un traumatisme extrêmement profond pour toute l'équipe". "Et revivre un peu plus de cinq ans après une attaque dont on ne sait pas si elle était terroriste ou pas, vous imaginez bien que ça réveille des craintes, des traumatismes", précise-t-elle.

A ses équipes, et notamment les deux journalistes blessés, la présentatrice de Cash Investigation a adressé "tout [son] soutien", et de précise "surtout en ce moment" ils ont besoin d'être soutenus, puisque ce sont eux qui étaient entrés les premiers dans les locaux de Charlie Hebdo après l'attaque des frères Kouachi. "Ils sont avec les enquêteurs et les policiers en train de témoigner, mais pour eux c'est difficile d'avoir vécu Charlie Hebdo il y a plus de cinq ans et revivre, au moment du procès justement des attentats ce qui est en train de se passer aujourd'hui, c'est très difficile pour eux", a-t-elle conclu.

Inscrivez-vous la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons