Enquête exclusive : les images terribles de Bertrand Cantat qui refait les gestes qui ont tué Marie Trintignant

Enquête exclusive : les images terribles de Bertrand Cantat qui refait les gestes qui ont tué Marie Trintignant

Telestar Le 2019-11-22  Source

C'est une soirée spéciale qui attend les téléspectateurs de M6 dimanche 24 novembre prochain. M6 consacre sa soirée aux violences conjugales, avec un nouveau numéro d'Enquête Exclusive sur le meurtre de Marie Trintignant, survenu en Lituanie où elle tournait le film Colette. Pour rappel, le 27 juillet 2003, Bertrand Cantat a tué Marie Trintignant de plusieurs coups alors qu'ils se trouvaient dans leur chambre d'hôtel, Vilnius. Exceptionnellement, Enquête Exclusive s'est procurée les auditions de Bertrand Cantat devant la justice lituanienne.

Quelques jours avant la diffusion du reportage, nos confrères de RTL ont pu le visionner en avant-première. Dans ce nouveau numéro d'Enquête Exclusive, les téléspectateurs découvriront notamment des images inédites des auditions de Bertrand Cantat, déroulées les 8 et 21 août 2003. Ce sont précisément 13 minutes extraites de 6 heures d'enregistrement que verront les téléspectateurs. Comme on peut le voir dans la vidéo, le rocker qui a été condamné huit ans de détention puis libéré en 2007 décrit la soirée du meurtre de Marie Trintignant, faisant de grands gestes avec ses mains.

"C'est parti comme ça..."

Après avoir affirmé que Marie Trintignant aurait déclenché les hostilités d'une dispute qui a dégénéré en bagarre, l'ancien leader de Noir Désir a raconté comment la situation a dégénéré. "Je suis entré dans une colère noire et partir de l, je lui ai mis des claques. Et pas des petites baffes. Je ne peux pas mentir. C'est des grandes baffes et j'avais des bagues mes doigts", a-t-il expliqué avant de mimer son geste comme s'il s'agissait d'un ballon. "C'est parti comme ça... comme on lâche une... la vérité du moment c'est ça", a-t-il ajouté. Puis, le chanteur de 55 ans a mimé les claques qu'il a données Marie Trintignant. Et de poursuivre : "Des grands coups comme ça, 4 ou 5 ou 6. Forts, forts [...] Je me suis servi des deux faces, ça, ça, ça, ça et peut-être (...)

Nous vous recommandons