Eric Dupond-Moretti : "mes enfants ne savent pas ce que je gagne"

Eric Dupond-Moretti : "mes enfants ne savent pas ce que je gagne"

Closermag Il y'a 2 semaines  Source

Maintenant qu'Eric Dupond-Moretti est ministre de la Justice, et comme tous les ministres, il va devoir se soumettre à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Celle-ci est chargée de contrôler les patrimoines des élus et autres responsables publics afin d'éviter tout conflit d'intérêt et garantir leur déontologie. Un rôle essentiel dans une démocratie, qui semble pourtant faire tiquer Eric Dupond-Moretti. Pour expliquer clairement le fond de sa pensée sur "cette espèce de truc populiste", il a évoqué ses enfants dans une interview accordée à BFMTV, diffusée ce vendredi 31 juillet.

"Je vais vous dire quelque chose de l'ordre de l'intime. Mes enfants ne savent pas ce que j'ai gagné. Pour une raison simple : j'avais envie de leur donner le goût de l'effort et du travail. Je ne voulais pas qu'ils se disent 'On est les fils de bourgeois et ça va. Et voilà que tout cela va être dévoilé à la France entière et une partie de ceux qui vont aller là y aller avec gourmandise. J'estime que c'est du ressort de ma vie privée", a estimé le Garde des Sceaux.

"Je n'aime pas la 'transperçance'"

"Je travaille depuis que j'ai 14 ans et demi. Et il faut tout dire... Et pourquoi n'envisagerait-on pas de publier le salaire de journalistes du service public ? Pourquoi pas de ceux qui ont des responsabilités à la Haute Autorité ? Je pense que c'est quelque chose de populiste. Alors j'ai dit très clairement que j'avais encore une liberté de pensée - voyez, je vous le démontre. Et en même temps, je me soumettrai aux obligations qui sont les miennes", a-t-il fait savoir, visiblement agacé.

Puis d'ajouter : "Je n'aime pas la transparence, je n'aime pas la 'transperçance', je pense que l'on vit dans une époque où l'on exige tout. Et où le secret - et en particulier le secret professionnel - devient suspect. Je n'aime pas l'air de la suspicion."

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons