Eric (Les 12 coups de midi): "Les critiques me passent au-dessus"

Eric (Les 12 coups de midi): "Les critiques me passent au-dessus"

Telestar Le 2020-01-24  Source

Télé Star : Deux mois après votre arrivée dans Les 12 coups de midi, vous êtes aux portes du Top 10 des maîtres de midi et vous frôlez les 400.000 euros de gains. Quels sont vos prochains objectifs dans l'émission ?

Eric : Aller le plus loin possible, déj ! Il y a encore beaucoup de grands maîtres de midi devant moi. J'aimerais bien arriver leur niveau et les dépasser, notamment Xavier avec 76 participations. Après, la barre des 100 victoires est une étape symbolique et me ferait monter sur le podium en dépassant Tata Véro. C'est clairement un objectif !

Savez-vous ce que vous allez faire de vos gains ?

Pour le moment, j'aimerais acheter une plus grande maison. Actuellement, nous vivons dans une maison correcte mais dans laquelle nous nous sentons un peu l'étroit. J'aimerais également partir en voyage.

"Dans ma région, je suis reconnu partout"

Quand vous rentrez en Bretagne entre les tournages, êtes-vous reconnu ? Comment gérez-vous cette nouvelle notoriété ?

Dans ma ville, dans ma région, je suis reconnu partout. Il y a des moments compliqués. Par exemple, quand je fais les courses, au lieu de mettre une heure, je vais en mettre deux. Tout le monde me reconnaît, veut échanger quelques mots, faire un selfie... C'est toujours bienveillant.

Les critiques négatives se limitent aux réseaux sociaux ?

Oui. Cela m'arrive de les lire. Mais je ne suis sur aucun réseau social donc je lis ça en tant que spectateur. Je ne participe jamais aux controverses. Les critiques finissent par me passer au-dessus. Elles me font parfois sourire.

Comment vous gérez la fatigue liée aux tournages ?

J'aurais tort de me plaindre tant les gains sont importants. Mais effectivement, en fin de journée, on est parfois un peu fatigué. On perd un peu sa concentration. Je suis un peu plus prenable ce moment-l.

D'ailleurs, sur quelle épreuve de l'émission avez-vous le plus peur de perdre ?

Sans hésitation, le "Coup par coup". C'est la plus difficile. Quand on n'arrive (...)

Nous vous recommandons