"êtes-vous homosexuel' Avez-vous des piercings sur le sexé": l'incroyable question des enquêteurs à Carlos Ghosn

Il est passé d'un immense bureau dans les buildings de Tokyo à une cellule dans le centre de détention de Kosuge. Depuis le 19 novembre, le patron de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi est en garde à vue. La cause ? La justice japonaise soupçonne Carlos Ghosn de malversations financières. Il devrait même passer les fêtes derrière les barreaux, puisque la justice compte maintenant l'accuser en plus d'avoir minoré ses déclarations de revenus aux autorités boursières.

Dans sa prison, Carlos Ghosn a répondu aux questions des enquêteurs. Et parmi elles, certaines sont assez étonnantes, comme on peut le lire dans le numéro de Paris Match actuellement en kiosques. "êtes-vous homosexuel ? Avez-vous des piercings sur le sexe ?", ont notamment demandé les policiers japonais à l'ex-dirigeant de Nissan, qui est toujours PDG de Renault. La deuxième question n'explore pas la sexualité de Carlos Ghosn. Paris Match explique qu'en fait, les piercings a cet endroit-là aurait permis aux enquêteurs de déterminer qu'il appartenait aux yakuzas, la mafia japonaise.

Depuis sa mise en accusation, Carlos Ghosn est lâché par ses proches. Il est notamment chargé violemment pas son ex-femme, Rita. Dans la presse japonaise, citée par le JDD, elle admet qu'il "a toujours cherché à dissimuler sa fortune et n'a jamais fait preuve d'équité". Pareil pour ses anciens collègues. "Il est cupide. À la fin, ce n'est qu'une question d'argent", lançait ainsi un responsable de Nissan dans le quotidien Yomiuri. "Il demandait à ses subordonnés de remplir des objectifs difficiles, mais lui-même continuait à percevoir un salaire élevé même quand les activités de Nissan n'allaient pas si bien", ajoutait le journal journal japonais.

Nous vous recommandons