Fabrice Luchini en deuil: l'acteur pleure la mort de l'un de ses mentors

Fabrice Luchini a partagé sa tristesse ce mardi 7 avril, alors qu'il a appris le décès d'une personne qui a eu un impact majeur sur son parcours. Le comédien a partagé un message plein de nostalgie et d'admiration sur Twitter.

Fabrice Luchini s'en est remis Twitter aujourd'hui, mardi 7 avril, pour exprimer son désarroi face la disparition de l'un de ses professeurs d'arts dramatiques. Jean-Laurent Cochet est décédé dans la nuit du 6 au 7 avril 2020, 85 ans, des suites du virus Covid-19. Figure du milieu du théâtre français, il semble avoir profondément marqué Fabrice Luchini. Après une carrière de comédien pensionnaire de la Comédie française, M. Cochet a fondé, en 1966, sa propre école : le cours Cochet. Y sont passés certains des plus grands comédiens du pays : Isabelle Huppert, Richard Berry, Emmanuelle Béart, Gérard Depardieu... et bien sûr Fabrice Luchini. Fabrice Luchini a adressé un message plein de reconnaissance celui qui a contribué rendre son jeu si maîtrisé : « Ce matin, mon professeur de théâtre, Jean-Laurent Cochet, dont l'enseignement a bouleversé ma vie, nous a quittés. Je parlais encore de lui avant-hier pour une interview sur La Fontaine. Son enseignement était prodigieux ».

Fabrice Luchini : un comédien modeste

Si Fabrice Luchini est arrivé aux arts dramatiques d'une manière assez peu conventionnelle, se forgeant un chemin travers la littérature et l'école de la vie, il ne doit pas moins son style quelques mentors et de nombreuses rencontres fondatrices. Il a notamment été le fils spirituel d'Eric Rohmer et c'est en jouant pour lui que sa carrière est lancée, notamment avec Les Nuits de la pleine lune. C'est peu avant ce moment-l, début de la carrière succès qu'on lui connaît, que Luchini a pris des cours de théâtre pour renforcer son jeu. "J'étais un élève inadapté, je sortais de la coiffure et il m'a révélé"a-t-il commenté aujourd'hui sur Instagram. Il en a tiré une philosophie de la modestie et du perfectionnisme : « Je ne travaille pas pour éveiller les esprits mais pour servir les poètes, restituer la perfection de leurs textes en alliant la maîtrise et un peu de folie ». L'acteuravait confié au journal Le Monde en 2005 que le professeur Cochet avait été sidéré dès le départ par « sa qualité d'écoute, sa malice, son discernement », le percevant carrément comme« le plus grand ». Une admiration réciproque.

Publication de Fabrice Luchini sur son compte Twitter

Nous vous recommandons