Fâché avec Catherine Barma, Laurent Ruquier change de producteur la rentrée

Après vingt ans de collaboration, l'animateur de France 2 a décidé de se séparer de sa productrice en raison de différends liés la fin de «On n'est pas couché».

Samedi soir, après quatorze ans d'antenne, «On n'est pas couché» tirera sa révérence. Une fin d'histoire qui marque aussi la rupture entre Laurent Ruquier et sa productrice Catherine Barma. Dans les colonnes du Parisien , l'animateur confirme être fâché avec celle qui l'a produit pendant vingt ans. À la question de savoir si une réconciliation et possible, l'intéressé préfère ne pas s'étendre et se contente de déclarer: «Je m'en fiche, aujourd'hui. Je passe autre chose.»

» LIRE AUSSI - «On n'est pas couché»: Bernard-Henri Lévy choque les téléspectateurs en serrant des mains

À l'origine de ce divorcé Un différend lié la décision de Laurent Ruquier d'arrêter «On n'est pas couché» alors que, crise sanitaire oblige, France Télévisions avait prolongé l'émission jusqu'en décembre 2020. Selon le quotidien, Catherine Barma aimerait que le présentateur des «Grosses Têtes» sur RTL prenne sa charge les licenciements qui en découlent au sein de sa société de production. «Elle n'a pas eu beaucoup de chance dans ses procès précédents, Thierry Ardisson ou Frédéric Lopez... On verra bien», a simplement réagi l'auteur et patron de théâtre interrogé sur le sujet.

Laurent Ruquier n'abandonne pas les «On»

Depuis 2000, Catherine Barma et Laurent Ruquier ont conçu et mis l'antenne plusieurs programmes sur France 2 l'instar de «On a tout essayé», «On n'a pas tout dit», «On a tout révisé», «On n'demande qu' en rire», «L'Emission pour tous», et bien sûr «On n'est pas couché». Malgré le conflit avec son ancienne productrice, Laurent Ruquier garde leur gimmick des «On» pour sa nouvelle émission de rentrée. Baptisée «On est en direct», elle sera diffusée en deuxième partie de soirée sur France 2 et, comme son nom l'indique, proposée en direct. Le nouveau producteur de la star du service public n'est pas précisé.

» LIRE (...)

Nous vous recommandons