Frayeur l'Elysée: un policier a tenté de se suicider proximité du palais présidentiel

Un drame a été évité de justesse aux abords de l'Elysée. Selon les informations de nos confrères du Point, un policier de 24 ans, membre de la compagnie de garde du palais présidentiel et affecté la brigade de nuit, a tenté de se donner la mort, dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 avril. Hospitalisé en urgence absolue, le jeune homme a mis le canon de son arme dans sa bouche avant de presser la détente.

Toujours selon les informations du Point, ses jours ne sont plus en danger, aucun organe vital n'ayant été touché. Nul ne sait aujourd'hui si le geste du jeune policier est lié ses conditions de travail. "Les autorités, toujours promptes mettre un couvercle sur la marmite de la colère, évoquent une peine de c...ur", indiquent nos confrères du Point qui ont également contacté l'Elysée qui n'a pas souhaité répondre leurs sollicitations.

Un précédent en octobre 2017 avec la mort d'un homme de 38 ans

Ce n'est pas la première fois qu'un policier, chargé de la protection et de la surveillance du palais de l'Elysée, tente de se donner la mort. En octobre 2017, selon les informations de Closer, un gardien de la paix âgé de 38 ans, membre, lui aussi, de la compagnie de garde de l'Elysée, s'était suicidé avec son arme de service. Il était père de deux enfants, deux petites filles. Cet homme filtrait les accès par la voie publique autour de l'Elysée.

Sur le site officiel du ministère de l'Intérieur, on apprend que la compagnie de sécurité de la présidence de la République est mise la disposition du commandant militaire de l'Elysée. "Les gardes assurent les honneurs et la sécurité dans les résidences présidentielles lors de visites officielles ou de déplacements présidentiels. Ils peuvent intervenir tous moments pour protéger le président ou ses hôtes, même en grande tenue de service", peut-on également lire.

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons