Gérard Jugnot: comment son dernier film a donné un coup de pouce un couple dans le besoin

Après Quand on crie au loup sorti en juillet dernier, Gérard Jugnot planche sur son prochain film. Un tournage dans la région marseillaise qui prouve une nouvelle fois que l'acteur de 68 ans a le c...ur sur la main.

Tout le monde connaît Gérard Jugnot. Les films du Splendid ont traversé les générations et fait de lui - comme de ses acolytes Marie-Anne Chazel, Christian Clavier et Thierry Lhermitte entre autres -, une valeur sûre du cinéma français. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que beaucoup font toujours appel lui. Ce fut notamment le cas de Christophe Barratier pour Les Choristes, de Laurent Tirard pour Le Petit Nicolas et Astérix et Obélix: au service de sa Majesté. Dernièrement, c'est dans le film de Marilou Berry, Quand on crie au loup, que le comédien tenait l'un des rôles principaux. Et 68 ans, il ne compte pas lâcher le 7ème art de sitôt puisqu'il tourne actuellement Pourris gâtés, comédie signée Nicolas Cuche dans laquelle il joue le rôle d'un papa riche bien décidé inculquer des valeurs de vie ses enfants.

Une grande aide financière

Mais au-del de son métier d'acteur, Gérard Jugnot est surtout un homme au grand c...ur. Il a, en plus d'avoir fait longtemps partie de la troupe des Enfoirés, parrainé deux reprises le Téléthon. Et depuis 2012, il est ambassadeur et parrain du Rire Médecin. Les comédiens-clowns de l'association se déplacent dans les hôpitaux pour changer les idées des enfants malades et les accompagner lors des soins. Gérard Jugnot prête également son image la nouvelle campagne TV du Rire médecin. Une volonté d'aider les autres qui ne le quitte jamais même au travail. Pour les besoins du tournage de Pourris gâtés, l'équipe du film a donc loué l'habitation désuète d'un couple, dont le loyer payé sert financer la suite des rénovations que les propriétaires avaient débutées comme l'a indiqué La Provence. Ou comment lier l'utile l'agréable.

Nous vous recommandons