Guy Bedos : de quelle maladie souffrait son fils adoptif, Philippe ?

Guy Bedos : de quelle maladie souffrait son fils adoptif, Philippe ?

Closermag Le 2020-05-28  Source

La vie de Guy Bedos a été marquée par la scène, le cinéma, l'écriture... mais aussi l'amour. L'humoriste, qui s'est éteint l'âge de 85 ans jeudi 28 mai 2020, a aimé profondément trois femmes. Avec celles-ci, il a accueilli cinq enfants. De son union avec Karen Blanguernon, actrice et romancière française, est née sa première fille, Leslie. L'humoriste et comédienne Sophie Daumier a fait chavirer le coeur de l'acteur et ensemble, ils ont eu une fille, Mélanie, née en 1977. Il a également fait le choix d'adopter le fils de sa bien-aimée, Philippe, né en 1954. Il avait neuf ans. Puis il y a eu Joëlle Bercot, sa troisième et dernière épouse. De cette union sont nés Nicolas, en 1979 - qui a annoncé la mort de son père - puis Victoria en 1983.

Son fils adoptif, Philippe Bedos, est décédé le 11 décembre 2010. Il a été emporté l'âge de 56 ans de la maladie de Huntington. Celle-ci est rare, et héréditaire : elle se traduit par une dégénérescence neurologique et provoque d'importants troubles moteurs, cognitifs et psychiatriques. Puis arrive la perte d'autonomie, et la mort. Sa mère, Sophie Daumier, en était également atteinte.

Il s'est "enfermé dans le silence"

Philippe Bedos était un passionné de musique, comme l'ont raconté ses proches après sa mort dans une lettre retraçant sa vie publiée par France Dimanche. C'est en 1975 qu'il se lance et écrit sa première chanson pour Yves Jouffroy. Celle-ci, baptisée Good Bye, devient un véritable tube. Puis il fonde un groupe, Duroc, avec quatre amis. Mais tout s'arrête lorsqu'il se fait agresser lors d'une tournée d'été : il lui est difficile de retrouver sa voix. Après une rééducation, l'envie revient. Il se relance dans la musique et fonde un nouveau groupe. Cette nouvelle collaboration ne marche pas. Le fils de Guy Bedos devient alors "figurant, comédien, assistant-casting, assistant de production, directeur artistique, assistant réalisateur et même gérant d'une société de production".

Malheureusement, la maladie l'a rattrapé. Après avoir énormément souffert de voir sa mère devenir paralysée, il perd lui aussi, peu peu, son autonomie. "Sa voix se modifie, la souplesse de son jeu de guitariste disparaît, sa difficulté terminer ses chansons et ses compositions le conduit s'enfermer dans le silence", racontent ses proches. Il a succombé suite des complications d'une infection pulmonaire.

Inscrivez-vous la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons