Hightown, The Twelve, Mes premières fois ... Votre plateau du week-end

Un irrésistible misanthrope, une lycéenne en crise, une amnésique en quête de vérité ou des jurés d'Assises qui ne sont pas au-dessus de tout soupçon...Pour quels héros de série allez-vous craquer?Hightown, 8 épisodes de 55 minutes sur Starz Play (un épisode tous les dimanches)

En 2018, 67000 Américains ont succombé une overdose. 47000 de ces décès résultaient d'une consommation d'opiacés: héroïne, mais aussi antidouleurs prescrits sur ordonnance. Et notamment de fentanyl, qui possède un effet analgésique environ cent fois plus puissant que celui de la morphine. Deux films s'étaient attaqués au fléau en suivant le destin de deux adolescents accros: Ben Is Back et My Beautiful Boy . Cette série, produite par Jerry Bruckheimer, examine l'emprise du trafic de drogue sur une ville du Massachusetts, l'extrémité de Cap Cod, Provincetown, renommée pour ses communautés gay et d'artistes. Agent de la police maritime, Jackie Quinones (Monica Raymund, Chicago PD) contrôle le jour les pêcheurs de homards, peu scrupuleux de la réglementation. La nuit tombée et son service terminé, la jeune femme enchaîne les shots de whisky et les rails de coke. C'est dans cet état qu'elle découvre un cadavre sur la plage. La victime était une indic de la police et a été exécutée pour avoir dénoncé le chef d'un cartel (Amaury Nolasco, Prison Break). Parallèlement l'enquête officielle menée par un flic dur cuire et aux méthodes douteuses, Jackie se met aussi en quête de la vérité et, plus compliqué encore, d'une certaine sobriété. Les dix épisodes dressent un état des lieux sans concession de la crise des opiacés outre-Atlantique et de l'interdépendance entre l'économie officielle de la région (tourisme, pêche) avec son économie souterraine. Un coup de poing ( déconseiller cependant aux âmes sensibles) doublé d'un terrassant portrait de femme sous le soleil trompeur de la côte Est, où la misère réelle reste sinon cachée, du moins insidieuse.

Nous vous recommandons