Instant vintage : quand un jeune Lambert Wilson se confiait Télé Star en 1985 !

Instant vintage : quand un jeune Lambert Wilson se confiait Télé Star en 1985 !

Telestar Il y'a 5 jours  Source

Aujourd'hui devenu un acteur incontournable du cinéma français, Lambert Wilson fêtera son 62ème anniversaire le 3 août 2020. Fils de l'acteur et metteur en scène Georges Wilson, le comédien s'est révélé au grand public dans les années 1980, notamment par son rôle dans le film Rendez-vous, réalisé André Téchiné. Grâce son interprétation, Lambert Wilson fut nommé dans la catégorie meilleur acteur lors de la cérémonie des Césars en 1986. Un an plus tôt, le jeune comédien prometteur s'était confié Télé Star sur la passion qu'il éprouvait pour son métier.

Une passion qui a réellement débuté lorsqu'il était âgé de 15 ans. Après s'être fait engager comme figurant dans l'un des spectacles de son père, Lambert Wilson fut transporté par les applaudissements simultané des 3400 spectateurs présents au sein du Palais des Papes d'Avignon ce jour-l. "Ca a été comme un choc physique. Je savais que je n'y étais pour rien, mais je l'ai ressenti tellement fort que je me suis promis d'être un jour applaudi comme ça" expliquait le jeune acteur en herbe l'époque. S'il rêvait de devenir une immense star de cinéma comme Robert Redford dans sa jeunesse, le succès lui a permis de gagner en maturité puisqu'après 10 ans de métier, il aspirait plutôt devenir un acteur shakespearien.

Lambert Wilson : "Au cinéma, le triomphe du héros ou de l'héroïne me met toujours un n...ud la gorge"

"Cette exigence est un propos d'adulte motivé et non celui de l'enfant que j'étais, plein d'angoisse, se sentant moche et inintéressant" précisait l'acteur en ce temps-l. Parmi les différents tournants qu'il avait rencontré dans sa carrière jusque-l, Lambert Wilson s'est souvenu du jour où il était allé la rencontre de Fred Zinnemann afin d'auditionner pour incarner l'un des principaux personnages du film 5 jours ce printemps-l. "J'ai su que je vivais un moment charnière dans mon métier le jour où je suis allé voir Zinnemann (...)

Nous vous recommandons