INTERVIEW. Gwyneth Paltrow : "Je me sens enfin bien dans ma peau"

INTERVIEW. Gwyneth Paltrow : "Je me sens enfin bien dans ma peau"

Closermag Le 2019-12-09  Source

Closer : Vous aviez dit que vous ne souhaitiez plus jouer la comédie. Pourquoi avoir décidé de tourner dans The Politician ?

Gwyneth Paltrow : J'ai dit que je ne voulais plus m'absenter des mois pour aller tourner un film loin de chez moi. Je n'ai toujours pas changé d'avis et je ne recherche pas de nouveaux rôles. Bien au contraire ! La raison pour laquelle j'ai accepté de tourner dans The Politician est beaucoup plus personnelle. Mon époux (le producteur et scénariste Brad Falchuk, NDLR) m'a harcelée pour que j'accepte de jouer dans sa série, donc je n'avais pas le choix ! (Elle rit.)

C'est--dire ?

Il est l'un des créateurs de ce feuilleton et, chaque étape du projet, il n'arrêtait pas de me dire qu'il était en train d'écrire un rôle pour moi. Je lui ai dit que ça ne m'intéressait pas de reprendre ma carrière et surtout pas de jouer dans une série. Mais, devant son insistance, je n'ai pas eu le courage de refuser, parce que c'était important pour lui. Et je ne le regrette pas, car The Politician est un projet magnifique et extrêmement bien écrit.

Pourquoi avez-vous souhaité mettre votre carrière de comédienne en suspens ?

J'avais l'impression d'avoir fait le tour de cette profession. J'étais la recherche de quelque chose qui puisse me stimuler davantage. Il était important pour moi de me lancer nouveau dans l'inconnu afin de pouvoir surprendre les gens, mais aussi et surtout me surprendre. C'est ainsi que j'ai eu l'idée de créer le site Goop. C'est une société dont je suis extrêmement fière pour de nombreuses raisons. Tout d'abord les trois quarts des employés sont des femmes. Ensuite, l'environnement de travail est jugé excellent par tous les collaborateurs. Enfin, c'est une entreprise qui permet de lier des thèmes aussi divers que la cuisine, la décoration et le bien-être. Je me suis également aperçue que cela m'avait permis de mieux me connaître.

"J'ai appris quel point il était important de dire la vérité"

Qu'avez-vous découvert votre sujet ?

J'ai appris qu'il était temps d'être davantage soi-même. J'ai compris que cela ne servait rien de vouloir être aimée par les gens et que, pour pouvoir s'occuper des autres, il fallait aussi et surtout être capable de s'occuper de soi. J'ai appris quel point il était important de dire la vérité et peu importent les conséquences. En devenant une femme d'affaires, j'ai aussi appris que j'étais capable de gérer des gens et de les aider réaliser non seulement leur ambition, mais aussi et surtout leurs plus grandes folies créatrices. C'est formidable de donner la chance quelqu'un de s'exprimer sous n'importe quelle forme.

Pensez-vous que vous avez aussi changé depuis que vous vous êtes remariée ?

Non. Au contraire, il était important pour mon mari et moi que le mariage ne puisse pas avoir d'impact sur notre vie familiale. C'est la raison pour laquelle nous avions d'ailleurs décidé d'un commun accord de ne pas vivre ensemble la première année de notre mariage. Nous ne voulions pas perturber nos enfants respectifs. Nous avons seulement commencé vivre sous le même toit lorsque nous avons eu le sentiment que les enfants étaient prêts et que la stabilité et l'harmonie régnaient dans nos deux familles.

Comment expliquez-vous le fait que vous soyez toujours restée aussi proche de votre ex-mari, le chanteur Chris Martin ?

J'ai tout simplement eu de la chance de vouloir la même chose que lui. Nous voulions nous séparer dans le plus grand respect possible et nous tenions rester extrêmement proches l'un de l'autre et pouvoir toujours élever nos enfants ensemble. Je sais que cela peut paraître étrange pour certaines personnes, mais ce que nous avons réussi bâtir tous les deux est sans aucun doute l'une de mes plus grandes fiertés. C'est ce qui a permis aujourd'hui nos enfants d'être épanouis. Ils sont très heureux de voir quel point nous sommes restés proches. Cela rend notre vie quotidienne tellement plus simple.

"J'ai l'impression d'avoir la liberté et le courage d'être moi-même"

Est-ce que vos enfants, Apple, 15 ans, et Moses, 13 ans, souhaitent suivre vos traces ?

Ils ont encore du temps pour décider. Ce que je peux dire, c'est qu'ils sont déj très influencés par la musique, certainement cause de leur papa. Je serais vraiment étonnée si aucun d'eux ne souhaitait s'investir dans un univers artistique. Mais je ne leur mets pas la pression. Le principal est qu'ils puissent faire ce qu'ils veulent dans la vie.

Vous avez souvent donné l'impression d'être timide et mal l'aise. Aujourd'hui, avez-vous le sentiment d'être épanouie ?

Je me sens enfin bien dans ma peau. J'ai trouvé un équilibre la fois dans ma vie professionnelle et personnelle qui me manquait depuis presque toujours. Pour la première fois, j'ai l'impression d'avoir la liberté et le courage d'être moi-même. C'est un sentiment qui n'a pas de prix et qui me donne une très grande confiance en moi.

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons