"Je pourrais avoir un bébé et j'ai ôté la vie d'un enfant": Nordahl Lelandais aurait basculé après l'avortement de son ex-compagne

"Je pourrais avoir un bébé et j'ai ôté la vie d'un enfant": Nordahl Lelandais aurait basculé après l'avortement de son ex-compagne

Closermag Le 2019-02-12  Source

Un an après avoir avoué le meurtre de Maëlys, Nordahl Lelandais est aujourd'hui mis en cause dans quatre affaires : le meurtre du caporal Arthur Noyer, l'agression sexuelle d'une petite-cousine de quatre ans, une autre agression sexuelle sur une cousine de 6 ans et le meurtre de la petite Maëlys. Dans une longue enquête que lui consacre L'Express, on en apprend davantage sur son profil psychologique. Tout aurait basculé en février 2017 lorsque son ex-compagne se fait avorter.

"C'est très dur vivre sans (...) Je pourrais avoir un bébé et j'ai ôté la vie d'un enfant", a-t-il déclaré l'un des experts psychologues qui l'a interrogé. A la suite de cet épisode, Nordahl Lelandais a plongé dans une longue dépression. "J'étais no limit ! Un litre de rhum et un gramme de cocaïne par jour", décrit-il. Petit petit, il perd complètement les pédales. Selon un expert, le maître-chien a des traits de personnalités qui sont "déj retrouvés chez les criminels en série" avec "un triptyque psychopathique, pervers narcissique et psychotique", comme on le lit dans L'Express.

Après avoir avoué plusieurs crimes, les enquêteurs se demandent si d'autres ne sont pas enfouis dans le passé de Nordahl Lelandais. "Je peux pas en avouer d'autres, il n'y en a pas d'autres", balaye-t-il. En revanche, dans sa famille - dans laquelle plusieurs petites filles ont été sexuellement agressées - on se demande si d'autres enfants n'ont pas été abusés. "C'est davantage le profil de prédateur sexuel de Lelandais qui devrait être creusé plutôt que celui de tueur en série", expliquait une source.

Nous vous recommandons