Jean-Luc Reichmann: pourquoi son métier a parfois été une souffrance pour ses enfants

En pleine promotion de la septième saison de Léo Matteï, Brigade des mineurs, Jean-Luc Reichmann s'est confié sur l'éducation de ses enfants au micro de Sud Radio.

Dans le cadre de la promotion de la septième saison de Léo Matteï, dont le lancement se fait ce jeudi 27 février sur TF1, Jean-Luc Reichmann s'est confié sur sa vision de l'éducation des enfants au micro de Sud Radio. « Je pense sincèrement que le monde de demain, c'est l'éducation d'aujourd'hui, a-t-il déclaré. Ce sont nos enfants, qui sont portée de toute technologie :il ne faut pas lâcher la main de nos enfants aujourd'hui !Le danger peut venir de partout, de l où on ne s'y attend pas. Les prédateurs sont partout, et mêmedans nos familles, nos voisins. » Le papa poule mais autoritaire s'est également livré sur la souffrance de ses enfants, causée en partie par sa popularité. « Oui, ils ont souffert obligatoirement. Je suis très fier, ils portent mon nomet ce sont des petites taquineries, a-t-il poursuivi. Moi j'ai souffert dans la cour d'école avec ma tache sur le nez et ce sont des différences.Il faut faire de cette différence une référence. »

Le combat de Jean-Luc Reichmann

Courant 2013, TF1 diffusait Léo Matteï, Brigade des mineurs pour la première fois. Créé par Jean-Luc Reichmann, Michel Alexandre et Nathalie Lecoultre, le programme a rapidement conquis les téléspectateurs. La série cartonne désormais depuis 7 ans, ce qui fait la fierté du présentateur des 12 coups de Midi. « Mon combat, c'est les enfants et je me suis dit "pourquoi on ne créerait pas notre série nous, française". Quand je vois que la série s'exporte, je suis super fier des équipes, très heureux, ettrès reconnaissant par rapport TF1, qui me laisse m'exprimer d'une manière différente que le divertissement chaque jour, pour essayer de prôner la parole des enfants », a conclu le comédien et producteur.

Nous vous recommandons