Jean-Marie Bigard "un abruti total" : le coup de gueule cinglant de François Cluzet sur l'humoriste

Jean-Marie Bigard "un abruti total" : le coup de gueule cinglant de François Cluzet sur l'humoriste

Closermag Il y'a 3 semaines  Source

Pour François Cluzet, Jean-Marie Bigard est simplement le "roi des beaufs". Invité d'Eric Dussart et Jade sur RTL, samedi 26 septembre 2020, le comédien n'a pas fait dans la dentelle lorsqu'il a confié ce qu'il le mettait en rogne ces derniers temps. Il ne comprend pas que les chaînes de télévision consacrent autant de temps Jean-Marie Bigard et sa possible candidature lors des prochaines élections présidentielles. Seulement, pour l'acteur césarisé en 2007 pour Ne le dis personne, l'humoriste n'a aucun avenir en politique. "C'est tellement nombrilique, égocentrique, le mec veut faire parler de lui. Mais qu'il fasse parler de lui par la tolérance (...) Il y a quand même assez d'intolérants dans ce monde ! C'est son rôle lui d'artiste avec trois 'H' [NDLR : pour "Humoriste"] devant parce que vraiment on se demande s'il en est un", s'est ainsi interrogé François Cluzet.

"Moi-même je ne me revendique pas comme un artiste. Mais jamais je ne pourrais tenir des propos aussi bêtes (...) Il te restait un neurone et tu l'as laissé dans la cave ou quoi ?", a-t-il lancé l'humoriste. En plus d'être choqué par les propos que peut tenir Jean-Marie Bigard, le comédien de 65 ans pointe du doigt la vulgarité il arbore le plus souvent sur ses vêtements. En ce moment c'est sur son masque qu'il y a écrit une insulte. Jean-Marie Bigard "qui nous adresse tous un mot de bienvenue qui consiste dire 'Allez tous vous faire...' !", a-t-il encore déclaré sidéré.

Jean-Marie Bigard ne se fait pas que des amis

François Cluzet n'est pas le premier se montrer très dur envers l'humoriste. Dernièrement, alors qu'il a toujours pris la défense des Gilets jaunes, il s'est vu être pris partie lors de la dernière manifestation parisienne qui s'est déroulée le 12 septembre 2020. Il a été dans l'obligation de se réfugier dans un bar, en attendant d'être évacué du cortège.

Inscrivez-vous la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons