Jean-Pierre Pernaut angoissé par la Covid-19 : "Si je l'attrape, je crève"

Jean-Pierre Pernaut a toujours le sourire et le petit mot pour faire plaisir. Mais au plus profond de lui, c'est un grand angoissé. D'ailleurs, la pandémie du coronavirus qui continue de faire des victimes chaque jour ne le rassure pas. Alors qu'il a décidé de prendre du temps pour lui, il quittera les commandes du JT du 13 heures de TF1 qu'il occupe depuis 33 ans. Invité de l'émission de Darius Rochebin sur LCI jeudi 17 septembre 2020, le présentateur a évoqué le nouveau virus qui ne le met pas du tout l'aise. "J'ai 70 ans maintenant, j'ai eu peur bien évidemment de la maladie, et Thierry Thuillier m'a dit 'on va te mettre l'abri chez toi, on va te mettre un studio chez toi'. Il a eu cette idée super, ce qui m'a permis de rester l'antenne, avec Jacques Legros. J'ai eu peur du COVID et le confinement a été une période de trois mois très longue chez moi où avec ma femme on a beaucoup discuté de la suite", a-t-il confié.

Ses proches sont nombreux assurer qu'il est particulièrement angoissé par la Covid-19. D'ailleurs, la plupart du temps, il dirait : "Si je l'attrape je crève". Une formule que Jean-Pierre Pernaut n'a pu qu'acquiscer. "Ah oui, il se trouve que je suis fumeur, pas peur de la mort, on va tous mourir, c'est pour ça que j'ai jamais de plan de carrière ; je fixe pas de date, on sait pas ce qu'il se passe. Mais avec le coronavirus, j'ai fait attention. On s'est complètement enfermés. Je suis devenu le journaliste encore plus proche des gens que d'habitude parce que je vivais la même chose qu'eux, certes avec un jardin, mais j'ai vécu ce confinement de l'intérieur et je le racontais un peu tous les jours. Je comprenais les gens qui en avaient ras le bol de tourner en rond chez eux", a-t-il encore expliqué.

Jean-Pierre Pernaut a besoin de changer d'air

Durant cette période, Jean-Pierre Pernaut a eu le déclic. Il s'est rendu compte qu'il était temps pour lui de changer d'air. C'est pourquoi, tout naturellement il dira au revoir ses téléspectateurs le 18 décembre prochain. Un rendez-vous qui ne sera pas évident pour lui, tant il s'est attaché son public et son journal. Mais il sait que c'est la bonne décision.

Inscrivez-vous la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons