Johnny Hallyday: L'impressionnant dispositif mis en place pour protéger son album posthume

Le 19 octobre dernier sortait l'album posthume de Johnny Hallyday, Mon pays c'est l'amour. Un dernier opus dont la fabrication a été élaborée sous un dispositif jalousement gardé secret. À la tête de ce projet, Laeticia Hallyday et une équipe réduite.

Depuis sa sortie en octobre dernier, l'album posthume de Johnny Hallyday bat des records de ventes. S'il a longtemps été attendu, ce dernier opus s'est construit sous un dispositif particulier, tenu d'une main de fer par Laeticia Hallyday. Le Figaro a ainsi détaillé les coulisses de cet album posthume. Premier maillon fort de ce dispositif: une équipe réduite qui compte les plus proches collaborateurs et amis du défunt rockeur. Laeticia Hallyday, sa directrice artistique, Maxim Nucci son réalisateur, Bertrand Lamblot, également directeur artistique, Sébastien Farran, manager de Johnny Hallyday, Rose-Hélène Chassagne, directrice du label Warner et Thierry Chassagne, directeur de Warner Music, ont travaillé pendant des mois dans la plus stricte intimité. Un projet qui s'est déroulé sous le nom de code JPS Elektra.

Une communication réduite

Cette prudence et cette discrétion ne sont que les conséquences directes de l'attente du public et de......

→ Lire l'article au complet sur Yahoo



Nous vous recommandons