Juan Carlos, Prince Charles... Ces têtes couronnées qui ont eu des maîtresses

Les amours des têtes couronnées fascinent. Leurs relations extra-conjugales ne font pas exception. En 1970, le prince Charles faisait la connaissance de Camilla Shand. Leur idylle a été de courte durée puisque le fils aîné de Sa Majesté Elizabeth II s'était rapidement engagé dans la Royal Navy avant d'épouser celle que sa mère avait choisi pour lui : Lady Diana. Mais derrière les portes closes, Camilla Shand, devenue Parker Bowles suite son premier mariage, et le prince Charles ne s'étaient jamais vraiment quittés. Leur liaison a été révélée par Lady Diana en personne dans les pages d'une biographie signée Andrew Morton en 1996.

Huit ans après la mort de la princesse des c...urs, le prince Charles a décidé d'épouser enfin celle qui a toujours fait battre son c...ur. Fraîchement divorcée, Camilla Parker Bowles a dit "oui" pour la vie son bien-aimé en 2005. Le prince héritier britannique n'a pas été le seul avoir été infidèle. En Espagne, l'ex-roi Juan Carlos, l'homme qui aurait cumulé 1 500 maîtresses selon la presse, s'était épris d'une certaine Corinna Larsen, suite leur rencontre en 2012, lors d'une partie de chasse l'éléphant au Botswana. Le nom de Corinna Larsen s'était, pourtant, peu peu estompé de la chronique. Mais comme l'a rapidement découvert le roi émérite, marié Sophie de Grèce depuis 1962, cette idylle n'avait rien d'un conte de fée, contrairement celle du prince Charles et de Camilla Parker Bowles.

De l'amour fou aux bras de fer juridiques

Six ans après l'abdication deJuan Carlos, au profit de son fils le prince Felipe, Corinna Larsen a tourné le dos au roi émérite, lui qui est accusé d'avoir caché la somme de 100 millions de dollars sur un compte bancaire suisse. Montant versé par l'Arabie saoudite. Dans des enregistrements datant de 2015, celle qui a été surnommée "Corinna-virus" par la presse espagnole assure que l'ex-monarque l'aurait "utilisée comme prête-nom pour cacher son patrimoine en Espagne et au Maroc et qu'il se servirait d'un cousin pour cacher un compte en Suisse." Depuis 2012, selon ses dires, Corinna Larsen subirait des pressions pour faire taire "les secrets d'Etat." De quoi l'encourager déposer plainte contre Juan Carlos pour "menaces et harcèlement", comme l'a révélé Le Monde le 16 mars dernier.

Un autre ancien roi, Albert II de Belgique, le mari de Paola Ruffo di Calabria, a également eu affaire des ennuis juridiques très similaires. Au mois de janvier 2020, Delphine Boël apprenait qu'elle était bel et bien la fille illégitime de l'ancien monarque, fruit de son amour extra-conjugal avec la baronne Sybille de Selys Longchamps. "Le roi Albert n'a plus trois enfants mais quatre. Delphine va hériter au même titre que les trois autres enfants", informait ainsi Me Berenboom, l'avocat de l'ex-souverain. Le fin mot d'une bataille judiciaire longue de 20 ans.

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons