Kate Middleton : ces mensonges "cruels" sur sa mère et sa soeur Pippa supprimés

Kate Middleton remporte sa victoire face à Condé Nast. Les avocats de la famille royale britannique ont gagné le procès contre le groupe de presse américain, après les parutions d'articles concernant Pippa et Carole Middleton, la soeur et la mère de la duchesse de Cambridge. Le magazine Tatler était accusé de publier "une série de mensonges cruels" au sujet du clan Middleton, tels que le fait que la famille est "snob". Il était notamment écrit que Carole Middleton avait "la folie des grandeurs". Ils ont notamment déploré la comparaison de Kate avec la princesse de Galles Lady Diana au sujet de "sa minceur dangereuse". On Kate Middleton, 38 ans, était excédée de lire sans cesse qu'elle était "exténuée et emprisonnée". Les avocats ont demandé à ce que ces "inexactitudes et fausses informations" soient supprimées, ce qui est chose faite. Un souci de moins pour Kate Middleton et le prince William.

Et les Middleton étaient vraisemblablement furieux par les articles parus dans la presse. "Quelle ironie de voir le magazine préféré de la famille royale désormais blacklisté !", confiait une source au Daily Mail. "C'est dégoûtant. C'est sexiste, 'woman-shaming' au plus haut point", ajoutait la source.

Si Condé Nast s'est incliné, c'est notamment pour protéger ses intérêts, à savoir sa relation avec les membres de la famille royale britannique. Toutefois, nul doute que leurs relations sont assurément entachées par l'affaire...

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons

People

Hakil: le rappeur fête son anniversaire

Viberadio