Kate Middleton et le prince William: la rencontre tendue avec un animateur qui s'est moqué de Charlotte

Kate Middleton et le prince William: la rencontre tendue avec un animateur qui s'est moqué de Charlotte

Voici Il y'a 2 semaines  Source

Pour la rentrée de George et Charlotte en septembre dernier, les journalistes avaient exceptionnellement le droit d'être présents. L'un d'entre eux a d'ailleurs osé une moquerie sur la fillette de quatre ans, qui est rapidement parvenue aux oreilles de ses parents.

En septembre dernier, la petite Charlotte de Cambridge effectuait sa toute première rentrée scolaire. Un événement extrêmement important pour les parents de la fillette de quatre ans, qui avaient tout prévu. Deux ans plus tôt, Kate Middleton, alors enceinte de Louis, n'avait pu assister l'entrée de George la prestigieuse Thomas's Battersea School en raison de nausées matinales. La duchesse de Cambridge tenait absolument se rattraper cette année en accompagnant ses deux enfants au côté de son époux.

Si les parents sont apparus soudés et souriants cette rentrée des classes, ils ont cependant vu rouge en apprenant qu'un animateur a osé se moquer de leur fille. La présence des journalistes était exceptionnellement autorisée pour cette première rentrée. En voyant la petite Charlotte faire preuve de politesse en serrant la main de son enseignante, Greg James, qui officie sur la radio BBC1, a lancé : « Mais qui diable serre la main de sa professeure pour son premier jour ? » Une remarque qui est parvenue jusqu'aux oreilles du duc et de la duchesse de Cambridge. Ces derniers n'ont pas manqué de lui faire savoir l'occasion d'une visite au palais de Kensington, comme le rapporte le Mirror.

Le face--face avec Kate Middleton et William

« Nous avons écouté l'émission propos du premier jour de la petite Charlotte, et on aimerait vous parler de cette histoire de poignée de main... » auraient lancé Kate Middleton et le prince William Greg James, qui s'est décomposé instantanément. « J'ai pensé: "Oh mon Dieu, non !", s'est dit le journaliste, avant de se rappeler ses propos l'égard de leur fille. Ils m'ont entendu dire que l'école était tellement bourgeoise qu'ils devaient serrer la main de leur professeure tous les jours. Que ce n'était pas comme ça de mon temps. Que tu étais content si tu avais ne serait-ce qu'un sourire. » Le journaliste n'a pas souhaité s'épancher davantage sur son face--face inattendu avec le couple. « Je suis sûr que tout va bien, absolument », a-t-il assuré propos de leurs rapports. Néanmoins, pas sûr qu'il retente une blague de sitôt sur la petite Charlotte...

Nous vous recommandons