L'actrice Oh In Hye est morte soudainement l'âge de 36 ans

Selon la police de Incheon, la jeune femme serait morte des suites d'un arrêt cardiaque après avoir été retrouvée inconsciente son domicile ce lundi. Malgré son transfert immédiat vers l'hôpital le plus proche, elle n'a pas survécu. Une enquête est en cours concernant les circonstances de la mort de Oh In Hye, mais la police a révélé un média local que l'actrice souffrait de dépression, soulevant l'hypothèse du suicide.

"Nous n'avons trouvé aucune raison de suspecter un meurtre et il n'y avait aucun signe d'intrusion dans la maison de Mme Oh. Il semble qu'elle ait fait un choix extrême" a déclaré un porte-parole de la police, d'après des propos rapportés par Variety.

La carrière de Oh In Hye avait débuté en 2011 avec le film policier coréen Sin of a family. La même année, elle s'était faite remarquer après avoir porté une robe plutôt "révélatrice" au festival international du film de Busan, et avait expliqué par la suite que, nouvelle dans l'industrie du cinéma, elle ne possédait qu'une garde-robe limitée. Les années suivantes, elle a tourné dans quelques films succès mineur, jusqu' sa dernière apparition dans la série télévisée 539 Yeonnam-dong, diffusée en 2018. Depuis, Oh In Hye s'était reconvertie dans le vlogging beauté sur YouTube.

Mort de Oh In Hye : une nouvelle tragédie dans l'industrie du divertissement

La mort de l'actrice de 36 ans est la dernière tragédie en date frapper la Corée du Sud. En juin 2020, Yohan, un membre du groupe de K-pop TST, avait été retrouvé mort chez lui l'âge de 28 ans. L'année dernière, ce sont les stars de K-pop Goo Hara et Sulli, 28 et 25 ans, qui ont été retrouvées sans vie dans les mêmes conditions. En 2017, le pays avait été marqué par le suicide de Jonghyun, lui aussi célébre chanteur de Kpop. En janvier 2018, un article du Hollywood Reporter rapportait que la Corée du Sud était "le pays membre de l'OCDE avec le plus fort taux de suicide depuis 2003", avec en moyenne "un suicide toutes les 40 secondes dans le pays". L'industrie du divertissement en Corée du Sud est réputée pour son caractère impitoyable. Les artistes, soumis de longues heures d'entraînement et des contrats exhaustifs, ne rencontrent pas forcément le succès pour autant et sont alors confrontés une brutale désillusion.

Inscrivez-vous la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons