Lady Gaga se confie sur sa dépression liée à la célébrité

Lady Gaga se confie sur sa dépression liée à la célébrité

Yahoo Le 2020-09-21  Source

La chanteuse raconte à la presse américaine que la création de son dernier album s'est accompagnée de lourds problèmes psychologiques.

Chromatica, le dernier album de Lady Gaga, s'est imposé comme un succès commercial. Mais pour réaliser ce sixième opus, la chanteuse a dû surmonter une lourde dépression, due à sa célébrité difficile à gérer. Celle qui vient de dévoiler le clip de 911 se confie dans la presse américaine sur ce passage à vide, survenu après le Joanne World Tour en 2018:

"Je détestais être célèbre, je détestais être une star, je me sentais épuisée et à bout de forces", explique-t-elle dans une interview diffusée dimanche par CBS. "J'en étais venue à regarder mon piano en disant: 'Tu as gâché ma vie. Tu as fait de moi Lady Gaga. Ma pire ennemie, c'est Lady Gaga'."

"Tu ne peux pas aller à l'épicerie maintenant. Si tu sors dîner en famille, quelqu'un vient à ta table. Tu ne peux pas dîner en famille sans que tout tourne autour de toi. Tout tourne toujours autour de toi. Tout le temps. Et tes tenues, regarde tes tenues, pourquoi tu portes çà", poursuit-elle.

Elle confie également avoir eu des idées suicidaires, si bien que ses proches ont dû assurer une surveillance quotidienne: "Pendant plusieurs années j'ai vécu dans une maison où des gens me surveillaient, pour s'assurer que j'étais en sécurité."

"Je suis Lady Gaga, tu ne comprends pas ce que c'est"

Elle explique avoir tenu le même discours à tous les proches qui tentaient de l'aider: "Je suis Lady Gaga, tu ne comprends pas ce que c'est, je veux m'habiller comme je veux et être qui je veux sans que les gens ne me remarquent, pourquoi est-ce que tout le monde me remarque, je suis tellement triste, je ne sais même plus pourquoi, pourquoi tu me fais parler de çà", résume-t-elle dans les colonnes de Billboard

"J'ai passé beaucoup de temps dans une espèce d'état de catatonie où je ne voulais rien faire. Et puis, finalement, je me suis doucement mise à faire de la musique et à raconter mon histoire à travers mon album", déclare-t-elle à People.

En résulteChromatica, un disque dance aux paroles sombres. "Mon pire ennemi, c'est moi", chante-t-elle notamment dans911. "Il n'y a pas une seule chanson de cet album qui ne soit pas vraie", assure-t-elle. Une thérapie par la musique couplée à un travail psychologique, en compagnie d'un professionnel.

La chanteuse s'est déjà confiée sur ses problèmes de santé mentale par le passé. Elle a notamment révélé en 2016 souffrir de stress post-traumatique à cause d'un viol dont elle a été victime lorsqu'elle était adolescente.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Nous vous recommandons