Le prince Charles "énormément touché" par les messages de soutien après avoir révélé être positif au coronavirus

Le prince Charles "énormément touché" par les messages de soutien après avoir révélé être positif au coronavirus

Closermag Il y'a 1 semaine  Source

Les admirateurs de la famille royale britannique se font du souci pour le prince Charles. Mercredi 25 mars, Clarence House, la résidence royale du fils aîné d'Elizabeth II, a annoncé que celui-ci avait été testé positif au coronavirus. "Il présente des symptômes bénins mais est en bonne santé et a travaillé comme d'habitude domicile ces derniers jours", précisait ainsi le communiqué, ajoutant que bien que confiné en Ecosse avec son épouse Camilla Parker Bowles, celle-ci avait également été dépistée "mais n'a pas le virus".

Des nouvelles rassurantes, qui ont néanmoins suscité beaucoup d'émotions chez les aficionados de la couronne britannique, inquiets de la santé du père des princes Harry et William. Des témoignages qui ont cependant beaucoup ému le prince Charles. "Merci pour tous vos messages de "bon rétablissement" pour Son Altesse Royale. Il est énormément touché par vos aimables paroles", a ainsi écrit le community manager de Clarence House sur Instagram et Twitter. De quoi remonter le moral du fils d'Elizabeth II, qui jusqu' son rétablissement, ne pourra pas voir ses enfants ni ses petits-enfants afin de les protéger de la maladie. Et même le prince Harry, désormais au Canada, a reçu l'interdiction de se rendre son chevet.

Albert de Monaco a-t-il contaminé le prince Charles ?

Si les nouvelles sont toutefois rassurantes propos du prince Charles qui n'a pour le moment que "des symptômes bénins", une question persiste : qui a bien pu le contaminer ? Et pour tenter de le découvrir, il se trouve que son staff fait tout pour démasquer le coupable. Si bien que les soupçons se sont même un temps tournés vers le prince Albert de Monaco, lui aussi testé positif au coronavirus il y a quelques jours. En effet, ce dernier et le prince Charles avaient assisté ensemble le 10 mars dernier une table ronde. Néanmoins pour le prince de Monaco, impossible qu'il en soit l'origine. "Je ne lui ai jamais serré la main. On s'est salué de loin. Je ne pense pas que je puisse être accusé de l'avoir contaminé, a-t-il déclaré sur RTL jeudi 26 mars en riant. Mais il y avait beaucoup de monde dans ce centre de congrès. Il a eu d'autres occasions de le contracter", précise-t-il. Les recherches continuent...

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons