Le prince Charles et ses petits-enfants : ce reproche que lui fait William...

Le prince Charles et ses petits-enfants : ce reproche que lui fait William...

RSS FEED Le 2018-11-08

A l'occasion de son 70e anniversaire, le 14 novembre, le prince de Galles a les honneurs de BBC One, à la faveur d'un documentaire événement émaillé de nombreux témoignages. Il y a beaucoup d'admiration, des professions de foi, des anecdotes cocasses... mais aussi quelques remontrances.

"Prince, fils, héritier du trône", c'est le titre du documentaire que BBC One consacre au prince Charles ce jeudi 9 novembre 2018 à l'occasion de son 70e anniversaire, un cap qu'il franchira le 14 de ce même mois. Un document, enrichi par les témoignages de ses proches, qui l'envisage aussi sous l'angle de son statut de grand-père ! Le prince William, qui lui a donné trois petits-enfants, se confie... précautionneusement. Attention, sujet sensible.

Dans l'un des extraits dévoilés en amont de la diffusion du programme, le duc de Cambridge, amené à prendre la position de prince de Galles le jour où son père accédera au trône, évoque ce rôle en des termes très directs : "Il y a tant de choses que j'admire chez mon père : son éthique dans le travail, ses passions... Mais personnellement, je vais être moi-même et adopter mon propre style, avoir mes propres passions et centres d'intérêt et faire les choses d'une manière sensiblement différente. C'est important que chaque génération fasse les choses un peu différemment."

Le prince William, 36 ans, est toutefois moins cash quand la conversation s'oriente vers la sphère intime et qu'on lui demande quel type de grand-père le prince Charles est pour le prince George, la princesse Charlotte et le prince Louis de Cambridge. On se souvient que la frustration courroucée du fils d'Elizabeth II avait fait des remous lorsque George était en bas-âge, Charles se plaignant de l'hégémonie des Middleton, à son détriment. Et à la question de savoir si, à présent, le prince Charles trouve le temps d'être avant tout un grand-père, son grand garçon "répond prudemment" : "C'est quelque chose sur laquelle, plus qu'avant, je travaille d'arrache-pied, on va dire ça comme ça, explique William. Je pense qu'il en a le temps, mais j'aimerais qu'il passe plus de temps avec les enfants. Maintenant qu'il a atteint sa 70e année, c'est le moment idéal de consolider cela un petit peu parce que, comme dans la plupart des familles, on se préoccupe de les avoir avec nous et d'être assurés qu'ils vont bien sur le plan de la santé - sachant que c'est l'homme le plus en forme que je connaisse, mais en même temps je veux qu'il le reste jusqu'à ce qu'il ait 95 ans. Alors, qu'il passe plus de temps à la maison et qu'il puisse jouer avec ses petits-enfants, ce serait formidable. Parce que quand il est là, il est génial. Mais nous avons besoin qu'il soit là autant que possible."

C'est vers la duchesse Camilla qu'on peut se tourner pour en savoir plus sur la manière dont son époux se comporte avec les bambins : "Il se met à genoux et il rampe par terre avec eux pendant des heures, à faire des bruits bizarres et à rigoler. Mes petits-enfants l'adorent, ils sont totalement fous de lui. Il leur lit Harry Potter et il peut faire toutes les voix et je crois que les enfants adorent ça", décrit-elle, qui est la grand-mère comblée de cinq petits-enfants (Lola, 11 ans, et Freddy, 8 ans, enfants de Tom Parker Bowles, et Eliza, 10 ans, et les jumeaux Gus et Louis, 7 ans, enfants de Laura Parker Bowles).

Dans le documentaire en question, on peut voir le prince Charles montrer fièrement l'arboretum qu'il a planté pour le prince George de Cambridge sur le domaine de Birkhall, sa résidence privée en Ecosse et qu'il surnomme "le bois de George".

S'il apparaît clairement que l'héritier du trône est un grand-père fier et aimant, saura-t-il prendre du recul sur sa fonction, présente et future, pour bien jouer ce rôle-là aussi ? "Il faut qu'il lève le pied, c'est quelqu'un qui dîne terriblement tard, et qui ensuite retourne à son bureau la nuit et s'endort sur ses notes à tel point que lorsqu'il se réveille il a une feuille de papier collée au visage", confie en riant le prince Harry. Camilla aussi aimerait beaucoup qu'il ralentisse. "Mais, je le crains, dit-elle, cela n'arrivera pas."

Nous vous recommandons