Les Enfoirés: une ancienne figure de la troupe dézingue les spectacles des Restos du coeur

Tous les ans, les artistes se pressent pour intégrer les Enfoirés. Ce n'est pas le cas d'une chanteuse qui était l depuis le début des Restos du coeur. Partie en 2011, elle a critiqué les spectacles de la troupe.

En 1985, Coluche créait Les Restos du coeur. L'humoriste ne se doutait pas que 34 ans plus tard, son association serait plus que jamais nécessaire. Début 2020, la célèbre troupe des Enfoirés se réunira nouveau pour plusieurs concerts exceptionnels. Comme chaque année, le public découvrira de nouvelles têtes et sera toujours aussi nostalgique des grands absents de la fête, comme le très regretté Jean-Jacques Goldman, qui a décidé en 2016 de laisser la place aux jeunes. Il n'est pas le seul membre emblématique de la bande avoir fait ses adieux. Mais si l'auteur et interprète de Je te donne n'a jamais critiqué le rassemblement d'artistes, ce n'est pas le cas de cette autre chanteuse, elle aussi présente lors des débuts des Restos du coeur.

Catherine Lara n'est pas tendre avec Les Enfoirés

Depuis 2011, Catherine Lara ne fait plus partie des Enfoirés et ce week-end, elle a expliqué pourquoi sur RTL. Invitée dans On refait la télé, la Rockeuse de diamants a dit ce qu'elle pensait du concours Miss France. Elle est également revenue sur son coming out, fait la télévision en 1986. La chanteuse et violoncelliste a aussi évoqué les « moments uniques » qu'elle a vécus grâce aux Enfoirés : « C'était formidable ». Mais rapidement, elle s'est montrée très nostalgique des débuts de l'association. « J'y étais au début quand il n'y avait pas un rat et qu'on était tous l », s'est-elle souvenue, avant d'enchaîner : « On était un peu tous seuls, on était un peu paumés, mais on chantait. Il y avait Eddy Mitchell, Coluche... J'ai vécu tous ces moments-l, les débuts. Et puis, un moment donné, me déguiser, pfff».

Si Catherine Lara adorait le message d'espoir porté par Les Restos du coeur, elle a été de plus en plus dégoûtée par les spectacles de la troupe, au point d'avoir envie de la quitter : «Je pense qu'il faut toujours savoir partir au bon moment. Il faut partir quand tout va bien, quand tout est encore merveilleux et qu'on n'a pas cette sensation d'être ridicule. J'avais un petit malaise quelque part comme ça avec les déguisements, je n'avais plus envie ». Elle ne s'inquiète pas pour l'avenir de la troupe et laisse volontiers la « place aux jeunes, qui vont se déguiser, qui vont faire autre chose ». Car de son côté, c'est un temps révolu : «Je disais toujours : "Allez, arrêtez de me filer des déguisements idiots, ça ne me va pas du tout". Qu'est-ce que je vais aller m'habiller en bonbonnière ou en je sais pas quoi ? Donc j'ai eu envie de partir et je l'ai fait. »

Nous vous recommandons

People

La chanteuse Juliette Greco est morte 93 ans

Telestar

People

Line Renaud : "J'ai survécu un AVC"

Parismatch