Maeva Ghennam, Greg Yeg Les Marseillais se mobilisent pour les Ouïghours

Depuis quatre ans, les musulmans Ouïghours sont les cibles d'une politique d'internement sans précédent. Soit, "le plus grand internement de masse du XXIème siècle", comme l'ont dénoncé de nombreux internautes anonymes et célèbres. À l'occasion de la fête nationale de Chine, célébrée ce jeudi 1er octobre, ils ont été nombreux s'emparer de leurs comptes Instagram pour dénoncer ce génocide culturel en relayant un carré bleu, la couleur de ce peuple turcophone résidant majoritairement Xinjiang. Détenus dans des camps dits de "rééducation politique", ils seraient victimes de sanctions, de torture, de viols (mais aussi de stérilisation massive), ou encore d'endoctrinement au nom du gouvernement du président chinois Xi Jinping, comme le dénoncent de nombreuses ONG. Les élites de ce peuple seraient particulièrement visées, comme l'a expliqué Dilnur Reyhan, présidente de l'Institut Ouïghour d'Europe sur le plateau de Quotidien ce jeudi 1er octobre. Une situation qui a ému plusieurs stars de télé-réalité, notamment des Marseillais, l'image de Maeva Ghennam, Greg Yega ou encore Anthony Nacca.

En effet, s'ils sont habitués partager des clichés de leurs quotidiens respectifs, ce jeudi 1er octobre, ces derniers ont dérogé la coutume afin de prendre part cette mobilisation en ligne. "Turkestan Ouïghour", a notamment écrit Maeva Ghennam en légende d'un cliché du drapeau tunisien. Une image qui, contrairement au drapeau d'origine qui arbore le rouge, est de couleur bleue pour symboliser le peuple Ouïghour. Pour Greg Yega, "ne rien faire, c'est être différent." "Des milliers de musulmans Ouïghours sont enfermés et torturés dans des camps de concentration en Chine, non pas pour ce qu'ils font mais pour ce qu'ils sont", peut-on également lire. Message accompagné du hashtag "#FreeUyghur", qu'a d'ailleurs employé Anthony Nacca sur son propre compte.

Voir cette publication sur Instagram

Des millions de musulmans OuïgoursSont (...)

Nous vous recommandons