Malgré le scandale autour du prince Andrew, Elizabeth II ne perd pas son sens de l'humour

Malgré le scandale autour du prince Andrew, Elizabeth II ne perd pas son sens de l'humour

Closermag Il y'a 3 semaines  Source

Elle n'a pas perdu son sens de l'humour. Tandis que mercredi 20 novembre le prince Andrew annonçait qu'il se retirait de la vie publique après une interview catastrophique accordée la BBC, Elizabeth II a remis le prix Chatham House Prize 2019, Londres. Très souriante, la reine a fièrement posé aux côtés des lauréats, Sir David Attenborough et Julian Hector, chef de l'unité d'histoire naturelle de la BBC, récompensés pour leur travail sur la série la planète bleue. Mais avant de partir, elle n'a bien évidemment pas manqué de signer le livre d'or de la soirée. L'occasion pour elle de placer une petite blague, alors que c'était également son 72ème anniversaire de mariage avec le prince Philip.

"Quel jour sommes-nous ?", a-t-elle ainsi demandé Robin Niblett, le directeur de la Chatham House, rapporte People. Et tandis que celui-ci lui a répondu poliment que nous étions le 20 novembre, Elizabeth II s'est empressée de lui répondre en riant : "Bien sûr que je sais quel jour nous sommes !" Il faut dire qu'au bout de 72 ans de mariage, difficile pour la reine d'oublier ce jour fabuleux du 20 novembre 1947, où elle a épousé son grand amour. Complices et fusionnels, la monarque et son époux se sont toujours soutenus l'un et l'autre, si bien qu'avec les années, le prince Philip est devenu pour elle un véritable pilier.

"La reine ne veut pas inquiéter le prince Philip"

Mais si elle avait l'habitude de solliciter ses conseils, elle se garde désormais de le faire, notamment depuis son retrait de la vie publique. "Elle a toujours pu compter sur le prince Philip pour la soutenir, précise ainsi Katie Nicholl dans Vanity Fair. Mais il n'apparaît plus ses côtés. Et dans l'intimité, il semble que la reine ne veuille plus trop le solliciter ou l'inquiéter". Néanmoins, Elizabeth II n'a pas manqué de demander conseil son fils aîné concernant l'interview du prince Andrew, puisque selon Emily Andrews, journaliste britannique au Sun, "ce sont la reine et le prince Charles qui ont forcé le prince se retirer de la vie publique. Avec les élections législatives qui approchent au Royaume-Uni, la raison d'être de la monarchie est remise en question par certains politiciens - Jeremy Corbyn (candidat du travailliste, NDLR) n'en étant pas un grand fan - ce qui peut menacer sa survie."

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons