Mariés au premier regard 3, Kevin : La raison de l'absence de ses parents

Mariés au premier regard 3, Kevin : La raison de l'absence de ses parents

RSS FEED Le 2019-02-11

C'est sans ses parents que Kevin vivra l'expérience "Mariés au premier regard 3". Lors de son portrait, Kevin explique avoir eu une enfance chaotique, il en dit plus sur les raisons qui l'ont éloigné de ses parents.

Ce lundi 11 février 2019, M6 diffuse le premier épisode de Mariés au premier regard 3. L'occasion de faire la connaissance de Kevin (26 ans), un ouvrier spécialisé. Célibataire depuis environ un an, le jeune homme espère trouver chaussure son pied grâce l'émission.

Kevin recherche notamment une femme qui aime les enfants et souhaite en avoir. Ce besoin de donner beaucoup d'amour vient notamment du fait qu'il a eu une enfance chaotique. "Je n'ai pas connu mon père qui est parti quand je suis né. Ma mère nous a, on va dire, abandonnés quand on était jeunes. Avec ma soeur, on a été placés l'âge de 6 ans dans un foyer. ...a a été très compliqué. C'est par rapport mon enfance que j'ai besoin d'amour", confie-t-il dans son portrait.

Les experts ont donc jugé bon de lui faire rencontrer Marlène, une assistante maternelle de 30 ans avec laquelle il est compatible 82%. Très généreuse, elle pourrait lui apporter tout cet amour dont il a besoin. Et, précision non négligeable, elle souhaite également fonder une famille. Pour sa part, Kevin pourrait aider la belle avoir confiance en elle.

La belle brune complexe énormément sur son physique, notamment cause de l'un de ses ex. "Dans mes relations passées, c'était assez difficile cause du fait que j'ai des formes. La dernière, j'ai vraiment souffert. D'ailleurs, c'est la fois où j'ai le plus souffert, je pense. Ma mère m'a présenté quelqu'un avec qui ça se passait très bien, avec qui j'ai eu beaucoup d'atomes crochus. Et cette personne m'a dit qu'elle avait peur de mes formes. ...a m'a un peu détruite et j'ai eu du mal me reconstruire après. Je me suis sentie humiliée. ...a a été difficile après de m'en remettre", explique Marlène dans son portrait.

Nous vous recommandons