Meghan Markle: cette pétition qui entache encore son image

Meghan Markle: cette pétition qui entache encore son image

Voici Le 2019-07-23  Source

Jugés trop dépensiers par une grande partie des Britanniques, Meghan Markle et le prince Harry sont encore une fois sous le feu des critiques. Une pétition a même été lancée pour que le Royaume-Uni cesse de financer leur train de vie.

La vie de princesse n'est décidément pas de tout repos. Depuis son mariage avec le prince Harry, et par conséquent son entrée dans la famille royale, Meghan Markle est la cible des critiques. Chaque semaine - si ce n'est chaque jour - la presse anglaise la dit capricieuse, dépensière et même arrogante. La naissance du petit Archie en mai dernier est loin d'avoir arrangé les choses, et pour cause, les jeunes parents tentent par dessus tout de préserver leur petit bout de chou des yeux du grand public. Mais ce sont essentiellement les millions de livres de frais engendrés par le couple qui agacent le plus les Britanniques.

A tel point qu'une pétition a été lancée pour que le pays de la reine Elizabeth II cesse de céder aux lubies de Meghan et Harry, l'image des rénovations entreprises Frogmore Cottage récemment. Dans le message de présentation, c'est surtout la duchesse de Sussex qui en prend pour son grade. «On dit que Meghan Markle a dépensé bien plus d'un million de livres sterling en vêtements en un peu moins d'un an. Pendant ce temps, la Grande-Bretagne est confrontée des difficultés économiques et au Brexit. Elle a montré peu ou pas de compréhension de la culture, des traditions ou de l'histoire britanniques.»

Un train de vie flamboyant

Même sa baby shower est de nouveau remise sur le tapis. Souvenez-vous, Meghan Markle s'était envolée New-York pour fêter l'arrivée de son bébé avec ses amies. «L'événement a coûté plus d'un demi-million de livres aux contribuables britanniques et américains. Elle a pris l'avion en jet privé, est restée dans le penthouse le plus cher du monde et a pleinement utilisé les services de sécurité des gouvernements américain et britannique, qui sont payés par les impôts des travailleurs américains et britanniques.»

Manque de respect pour le peuple britannique, non suivi du protocole, trop discrète... Rien n'est épargné l'ancienne actrice de Suits. «Si elle veut continuer avec un tel comportement, je pense que ce n'est que justice qu'elle se finance elle-même», est-il conclu. Pour l'heure, près de 6 000 internautes ont déj signé la pétition.

Nous vous recommandons