Meghan Markle en colère : elle estime être victime d'une "revanche"

Alors qu'il y a tout juste une semaine la décision, pour le prince Harry et Meghan Markle, d'abandonner leur nom de marque "Sussex Royal", venait d'être prise, depuis, la situation n'a pas été un fleuve tranquille. En effet, selon le Mirror, la duchesse pense que son mari et elle ont été piégés par le palais. Et l'épouse du prince Harry est même convaincue que "la famille royale a fait pression sur la reine Elizabeth II" au sujet de leur image de marque, ainsi que sur les conditions de leur indépendance financière.

En effet, un ami proche du couple a déclaré au Daily Mail que Meghan Markle pensait qu'elle et son mari étaient traités injustement face cette situation inédite. Mais selon elle, ce n'est pas la faute de la reine Elizabeth II qui, elle, "est sous pression parce que Harry est son favori et que des personnes sont tout simplement jalouses de ne pouvoir y faire face". Suite l'interdiction de l'utilisation de leur nom de marque, le duc et la duchesse ont souhaité faire une déclaration publique pour exprimer leur incompréhension, puis Meghan Markle s'est, elle, exprimée, plus tard, au sujet de nombreuses accusations les concernant, "Si quelqu'un devait se sentir insulté, ce devrait être Harry. Nous n'avons jamais eu l'intention de capitaliser sur le mot royal, et insinuer un quelconque abus de privilèges est absurde."

Le prince Harry Edimbourg, sans Meghan Markle

Suite leur démission de la fonction royale au début de l'année, le duc et la duchesse de Sussex ont tout de même plusieurs engagements respecter jusqu' la fermeture de leurs bureaux, la fin du mois de mars. Mais selon une source du couple,Meghan Markle n'accompagne pas son mari Edimbourg car "c'est son moment lui", mais se rendra directement Londres. Cependant, l'ami du couple a également confié au Daily Mail, que le prince Harry, et elle, affronteront la jalousie, et que la duchesse "continuera de défendre son mari envers et contre tout le monde".

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons