Melania Trump : ce mensonge sur son CV qui ne passe pas inaperçu

Melania Trump : ce mensonge sur son CV qui ne passe pas inaperçu

Closermag Il y'a 3 semaines  Source

Melania Trump pas si polyglotte qu'elle le dit ? First Lady depuis janvier 2017, l'épouse de Donald Trump est depuis plusieurs années présentée comme un ex-mannequin slovène, qui en 2005 a épousé l'un des hommes les plus riches du monde. Rencontré en 1998 lors d'une soirée New York, c'est partir de sa rencontre avec le milliardaire que Melania a selon Mary Jordan "fondé son mythe".

Si elle a toujours assumé ne pas avoir eu une grande carrière dans le mannequinat, la First Lady aurait enjolivé son CV, notamment lorsqu'elle affirme parler quatre ou cinq langues couramment. "Mais la plupart des photographes interrogés par la journaliste rapportent ne l'avoir entendu parler que l'anglais et le slovène", rapporte Le Parisien. Des compétences pour les langues qui avaient notamment été remises en question par l'expert en langues John Aravosis, dans une vidéo Youtube.

Melania Trump restée au "Français pour les nuls"

Ce sont les quelques mots prononcés par Melania Trump lors d'une visite l'hôpital Necker Paris en octobre 2019 que l'expert avec épinglé la First Lady, qui avait lancé un "Bonjour, ça va ? Je m'appelle Melania". Et pour John Aravosis, il n'y avait alors pour elle pas de quoi se vanter d'être bilingue. "Quelqu'un qui parle couramment le français peut dire plus que 'bonjour, mon nom est ceci ou cela'. [...] Si elle parlait vraiment français couramment, n'aurait-elle pas envie de montrer quel point elle est classe, qu'elle est la Première dame parler autant de langues étrangères depuis longtemps ?", s'était alors interrogé l'expert, qui l'avait taclée en se moquant que l'épouse de Doanld Trump soit "restée au français pour les nuls".

Inscrivez-vous la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons

People

Hakil: le rappeur fête son anniversaire

Viberadio

People

Mali: les fans de Sidiki Diabaté exigent sa libération

Viberadio