Michel Drucker opéré : ce signal alarmant qui l'a poussé à consulter son docteur

Les téléspectateurs ne sont pas près de revoir Michel Drucker à la télévision. L'animateur légendaire de France 2 se trouve dans un hôpital parisien depuis une semaine. Selon des informations du Parisien, il a subi une intervention chirurgical du coeur. A tout juste 78 ans, le présentateur illustre de Vivement Dimanche a été opéré afin de "lui déboucher les artères coronaires, qui ont pour rôle de vasculariser le muscle cardiaque, afin de prévenir tout infarctus", détaillent ainsi nos confrères.

Michel Drucker a eu le déclic durant ses vacances, cet été. Sur la selle de son vélo, pratiquant son sport préféré dans le massif des Alpilles, dans les Bouches-du-Rhône, l'animateur a alors ressenti de sérieux et inhabituels signes d'essoufflement. Son docteur s'est alors alarmé et lui a fait passer toute une batterie d'examens. Le voilà désormais à l'hôpital, et la convalescence promet d'être longue... La présidente du service public Delphine Ernotte-Cunci, a rendu visite au présentateur et a donné des nouvelles plutôt rassurantes. "Heureusement, l'intervention chirurgicale de Michel s'est bien passée. Il est combatif et le moral est bon. C'est annonce va être un choc pour son public, mais il tient à rassurer tout le monde", a-t-elle expliqué.

Pas de Vivement dimanche avant un bon moment

En revanche, il faudra attendre avant de le voir faire son retour sur les petits écrans de France 2. "Michel a besoin de repos. Il ne sera pas à l'antenne pendant encore quelques semaines. Nous allons attendre qu'il soit complètement rétabli", a livré Stéphane Sitbon-Gomez, le nouveau patron des programmes et des antennes de France Télévisions. Ce qui pourra prendre plusieurs semaines... En attendant, la chaîne diffusera des best-of de l'émission.

Michel Drucker est hypocondriaque, comme il l'a souvent affirmé, notamment sur le plateau de CNews en mai dernier, en pleine crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. "Je fais très attention, je suis fils de médecin, mon frère est épidémiologiste, spécialiste des virus, professeur de santé publique à la retraite. Donc je suis un peu du bâtiment comme on dit", expliquait-il alors. Une connaissance du milieu qui lui a peut-être donné le réflexe au bon moment de consulter son médecin - et a permis d'éviter le pire.

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons