Michel Drucker opéré du coeur : "Il est combatif et le moral est bon"

Michel Drucker opéré du coeur : "Il est combatif et le moral est bon"

Closermag Le 2020-09-27  Source

Michel Drucker a dû faire face à quelques pépins de santé. L'animateur historique de France 2 a en effet, selon des informations du Parisien ce dimanche 27 septembre, subi une opération du coeur. Celui qui a fêté ses 78 ans le 12 septembre dernier a été opéré samedi 26 septembre dans un hôpital parisien afin de "déboucher les artères coronaires, qui ont pour rôle de vasculariser le muscle cardiaque, afin de prévenir tout infarctus", explique le quotidien, qui précise que l'intervention n'a "rien à voir avec le Covid-19". Ouf...

"Heureusement, l'intervention chirurgicale de Michel s'est bien passée. Il est combatif et le moral est bon. Cette annonce va être un choc pour son public, mais il tient à rassurer tout le monde", a tenu à rassurer la présidente du service public, Delphine Ernotte-Cunci, après avoir rendu visite à Michel Drucker.

Des signes d'essoufflement alarmants

Le Parisien raconte comment tout a commencé. Cet été, l'animateur s'adonne à son sport favori, le vélo, qu'il pratique dans le massif des Alpilles, dans les Bouches-du-Rhône. Il ressent alors "de sérieux et inhabituels signes d'essoufflement". Il consulte son médecin qui lui fait passer des examens.

Toujours selon le quotidien, à l'heure où l'on écrit ces lignes, Michel Drucker a déjà passé une semaine à l'hôpital et sa convalescence devrait prendre du temps. La rentrée de ses émissions Vivement dimanche et Vivement dimanche prochain, prévue le 18 octobre prochain après un enregistrement le 2 octobre, est donc repoussée. En attendant le rétablissement complet de l'animateur, France 2 diffusera des best-of.

Michel Drucker ne l'a jamais caché : il est hypocondriaque, et c'est peut-être ce qui l'a sauvé du pire. Sur le plateau de CNews le 22 mai dernier, il expliquait faire régulièrement des examens de santé, histoire d'être sûr que tout va bien. Un réflexe qui a certainement permis de détecter rapidement son trouble. "Je fais très attention, je suis fils de médecin, mon frère est épidémiologiste, spécialiste des virus, professeur de santé publique à la retraite. Donc je suis un peu du bâtiment comme on dit", détaillait alors le présentateur légendaire.

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons