Morgane Enselme: «Il m?a fallu beaucoup de temps pour me remettre de ?Secret Story'»

Morgane Enselme: «Il m?a fallu beaucoup de temps pour me remettre de ?Secret Story'»

Tvmag Le 2020-07-07  Source

INTERVIEW - Neuf ans après sa participation au jeu de téléréalité de TF1, la candidate de la saison 5 revient en détails sur son expérience et dénonce la maltraitance dont elle a été victime dans son livre Treize semaines paru aux éditions Hugo Doc.

Le 8 juillet 2011, il y a neuf ans jour pour jour, Morgane Enselme faisait son entrée dans la maison des secrets de «Secret Story». Durant cette saison 5 du jeu de téléréalité produit par Endemol pour TF1, la jeune femme alors âgée de 20 ans avait accepté de participer pour délivrer un message de tolérance et rendre hommage son père transformiste. Après sa vidéo publiée il y a deux ans sur YouTube sur les coulisses de son expérience, visionnée près de 4 millions de fois, celle qui est désormais installée aux Etats-Unis, Los Angeles, publie Treize semaines (éditions Hugo Doc), le récit complet et détaillé de son immersion dans la téléréalité d'enfermement.



LE FIGARO. - Neuf ans après votre participation et trois ans après l'arrêt de l'émission, pourquoi avez-vous ressenti le besoin d'écrire ce livré
Morgane ENSELME.
- Après mon témoignage vidéo, j'avais besoin de mettre dans un livre toutes ces choses que j'avais vécu. Une partie de moi était encore touchée. Tant que je n'avais pas tout écrit, je n'arrivais pas tourner la page. C'est une forme d'exorcisation et de guérison personnelle, tant que tout cela n'était pas sorti, je n'y arrivais pas. La phase d'écriture a été difficile parce qu'il a fallu me replonger dans cette expérience et ressentir de nouveau certaines souffrances. J'ai revisionné toutes les quotidiennes et les hebdomadaires de ma saison de «Secret Story» et il y a des soirs où j'étais en larmes. Il fallait que je passe par l pour en finir définitivement. Maintenant que le livre est sorti, je peux me détacher de cette histoire et vivre enfin plus librement.


Nous vous recommandons