Mort d'Emiliano Sala : un an après, son frère vit "un moment très dur"

Mort d'Emiliano Sala : un an après, son frère vit "un moment très dur"

Closermag Le 2020-01-21  Source

Le 21 janvier 2019, Emiliano Sala a trouvé la mort dans un accident d'avion. Un an après le drame, les circonstances de celui-ci restent encore floues. Le footballeur de 28 ans se rendait au club de Cardiff qu'il venait tout juste de rejoindre lorsque l'appareil s'est écrasé dans la Manche, au large de l'île de Guernesey. Le corps du sportif a été repêché dans la carcasse - après trois semaines de recherches - contrairement celui du pilote qui n'a ce jour pas été retrouvé.

Le deuil est encore difficile vivre pour la famille d'Emiliano Sala, comme l'a confié son frère, Diaro, dans les colonnes du Parisien. "La date anniversaire de la mort de mon frère est un moment très dur", a-t-il fait savoir. Celui qui a également perdu son père trois mois après le départ prématuré de son frère a aussi évoqué sa mère qui "souffre beaucoup". "La perte d'un fils, personne ne s'y attend, rien ne comble ce vide. Nous l'épaulons comme nous pouvons", a-t-il confié. Pour avancer, Diaro Sala fait confiance ses croyances religieuses. "Je suis croyant et j'ai la foi, l'espérance de savoir que je vais, un jour, retrouver mon frère quelque part".

Mort d'Emiliano Sala : les recherchent ne sont pas terminées

12 mois ont passé mais Dario Sala et ses proches continuent de se battre pour trouver des réponses. "L'enquête se poursuit en Angleterre", a-t-il confirmé dans les colonnes du Parisien, "Nos avocats travaillent et il manque beaucoup de détails pour pouvoir s'exprimer. On veut que rien ne soit laissé de côté : on veut connaître la vérité et savoir ce qu'il s'est passé. A partir de l, la justice pourra décider s'il y a des responsables". Diaro Sala espère que ces "négligences" qui ont causé l'accident ne se reproduiront pas l'avenir. Selon un ancien commandant de bord Air France, le pilote n'aurait pas eu le comportement adéquat.

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons