Mort de Daisy Coleman : la princesse Madeleine de Suède lui rend un hommage émouvant

Mort de Daisy Coleman : la princesse Madeleine de Suède lui rend un hommage émouvant

Closermag Le 2020-08-06  Source

Un triste destin pour Daisy Coleman. Le 4 août dernier, la jeune femme de 23 ans s'est suicidée comme l'a rapporté sa mère auprès de TMZ, tandis que depuis plusieurs années, la jeune femme se battait auprès des victimes de viol avec son association SafeBAE. C'est en 2016 que les abonnés de Netflix ont découvert le visage de Daisy Coleman, qui dans le documentaire Audrie & Daisy, témoignait du viol dont elle avait été victime l'âge de 14 ans.

Une disparition qui, si elle a ému beaucoup de personnes travers le monde, a également beaucoup touché la princesse Madeleine de Suède, qui a rendu un vibrant hommage Daisy Coleman sur Instagram. "Aujourd'hui, nous avons perdu l'une de nos étoiles les plus brillantes. Nous sommes honorés d'avoir connu Daisy Coleman et de témoigner de sa force et de son courage dans l'action en tant que fondatrice de SafeBAE. Mettons ensemble fin aux agressions et abus sexuels contre les enfants", a-t-elle ainsi écrit sur Instagram, en légende d'un cliché de la jeune femme.

Daisy ne s'est "jamais remise de ce que ces garçons lui ont fait"

Un hommage pas anodin de la part de Madeleine de Suède, qui depuis plusieurs années est engagée auprès de la World Childhood Foundation, un partenaire financier de l'organisation de Daisy Coleman, qui vise aider prévenir les agressions sexuelles dans les écoles. C'est en 2017 que la jeune femme avait créé SafeBAE, après avoir raconté dans le documentaire diffusé sur Netflix comment elle avait été harcelée, ainsi que sa famille, après avoir déposé plainte contre son agresseur présumé. "J'ai vraiment l'impression que les gens ont une certaine opinion et perception de moi, car ils n'ont pas été éduqués. C'est exactement la raison pour laquelle j'essaie de sensibiliser l'opinion publique ce qui se passe dans notre société", avait-elle l'époque confié People.

C'est après une soirée dans le Missouri que Daisy Coleman rapportait avoir été violée par Matthew Barnett, petit-fils d'un ancien représentant du Parti Républicain. Un crime qui avait été filmé, et pour lequel l'agresseur présumé a écopé de quatre mois de prison finalement transformés en deux ans de probation et 1.800 dollars de dommages et intérêts pour la jeune femme. Après une première tentative de suicide l'âge de 16 ans, Daisy Coleman ne s'était 23 ans "jamais remise de ce que ces garçons lui ont fait, et ce n'est pas juste", a ainsi déploré sa mère.

Inscrivez-vous la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons